Contrôle des chômeurs: le nombre de radiés en baisse

Contrôle des chômeurs: le nombre de radiés en baisse

Publié le :

Mercredi 22 Août 2018 - 11:08

Mise à jour :

Mercredi 22 Août 2018 - 11:16
Pôle emploi a diffusé les résultats des contrôles des chômeurs, permettant de vérifier qu'ils cherchent bien du travail. Au final, 12% d'entre eux ont été radiés, mais certains ne touchaient de toute manière plus d'allocations.
© Philippe LOPEZ / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

C'est l'un des points de débat récurrent sur la question de l'assurance chômage. Les chômeurs cherchent-ils assez activement du travail ou sont-ils indemnisés "à rien faire"? Les chiffres des contrôles effectués par Pôle emploi dévoilés lundi 20 peuvent être interprétés, mais ils montrent que la grande majorité des inscrits démentent les clichés sur les chômeurs "fainéants".

Plusieurs valeurs peuvent être dégagées selon la méthode de calcul. En effet, Pôle emploi fait la différence entre ceux dont la recherche d'emploi est avérée, ceux qui doivent être "remobilisés" et ceux dont les démarches sont clairement insuffisantes. A cela il faut ajouter un autre filtre, car tous les demandeurs d'emploi ne sont pas nécessairement indemnisés.

Ainsi, dans la majorité des cas, l'examen des dossiers a suffi à démontrer que les personnes recherchaient bien un emploi. Dans certains cas cependant, les inscrits contrôlés étaient bien défaillants dans leurs recherches mais ont pu être "remobilisés", c'est-à-dire revenir dans les clous après un entretien avec un conseiller. L'étude de Pôle emploi ne précise pas exactement quelle part.

Voir: Le taux de chômage reprend sa lente décrue

Ne restait toutefois au final que 12% de contrôlés "en insuffisance de recherche d’emploi" radiés. Ce qui ne peut cependant être analysé comme 12% de "profiteurs", car tous n'étaient pas indemnisables.

Pôle emploi note d'ailleurs que les personnes ne cherchant pas assez activement du travail sont plus souvent celles qui ne touchent pas ou peu d'aides: "Dans le cas des contrôles aléatoires, l’insuffisance de recherche d’emploi est constatée pour 8% des demandeurs d’emploi indemnisables par l’Assurance chômage, contre 15% des indemnisables par le régime de solidarité et contre 19% des demandeurs d’emploi non indemnisables".

Ces contrôles lancés sous la présidence de François Hollande, et qu'Emmanuel Macron a dit vouloir renforcer, avaient abouti à 14% de radiations selon les chiffres diffusés en 2017. Le nombre total de radiés est donc en baisse mais lors de la première étude, la part de ceux qui étaient indemnisés par l'Unédic n'était que de 5,6%.

Aujourd'hui, la quasi-totalité des chômeurs sanctionnés pour ce motif sont radiés pour 15 jours et peuvent se réinscrire ensuite. La sanction va passer à un mois pour un premier manquement, selon un nouveau barème présenté en mars.

Lire aussi:

Contrôle des chômeurs - moins de 6% de "profiteurs" radiés en un an

Pauvreté, assurance chômage, système de santé: une rentrée sociale dense

Suite aux contrôles 12% des demandeurs d'emploi ont été radiés.


Commentaires

-