Cotisations sociales: la baisse au 1er janvier permettra la hausse (modérée) des salaires

Bonus

Cotisations sociales: la baisse au 1er janvier permettra la hausse (modérée) des salaires

Publié le :

Lundi 18 Décembre 2017 - 17:49

Mise à jour :

Lundi 18 Décembre 2017 - 17:58
A partir du 1er janvier 2018, des modifications interviendront sur la feuille de paie. Les cotisations sociales salariales vont baisser d'un montant supérieur à la hausse de la CSG ce qui permettra, mécaniquement, une hausse du salaire net. Un bonne nouvelle... à condition de ne pas s'attendre à un bouleversement du pouvoir d'achat.
©Fabrizio Bensch/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Il y aura du changement sur les feuilles de paie à partir du 1er janvier 2018. Les colonnes cotisations et CSG vont en effet évoluer, la première à la baisse, la seconde à la hausse. Et le résultat dans la case "salaire net" devrait lui être amélioré. C'était en effet la conséquence des promesses gouvernementales qui rentreront en vigueur dès le début de l'année.

Côté pile, les cotisations salariales "maladie" (0,75%) et "chômage" (2,40%) seront supprimées en 2018 en deux temps, avec une première baisse le 1er janvier, la seconde à l'automne. Côté face la CSG payée aussi bien par les salariés que par les retraités va grimper de 1,7 point.

La baisse de cotisations étant supérieure à la hausse de la CSG, les salariés devraient donc mécaniquement voir leur salaire grimper. Mais de combien? Lors des premiers calculs effectués le gain pour un smicard à plein temps gagnant 1.500 euros (conformément à la hausse de l'augmentation du Smic au 1er janvier) sera de… 5 euros et quelques centimes (soit +0,4% d'un smic net). Le gain grimpera à plus de 22 euros à l'automne lors de la deuxième baisse de cotisations sociales, sous réserve bien sûr que le gouvernement "n'oublie" pas de confirmer cette deuxième décote.

Aller plus loin: Le Smic sera revalorisé de 1,24% au 1er janvier

Pour un salaire brut de 2.000 euros, le gain au 1er janvier n'est que de 8 euros, et sera de 30 euros à l'automne. Et pour 20.000 euros bruts (somme gagnée par moins de 1% des salariés), le gain au 1er janvier sera de 32 euros (soit une hausse sur le net de… 0,2%). Il sera de 130 euros à l'automne.

Bonne surprise donc, mais pour la révolution d'achat, il faudra encore patienter…

La baisse des cotisations sociales salariales permettra une hausse du salaire... très modérée.


Commentaires

-