Cybersécurité: le ministère des Finances piège ses employés à des fins de prévention

Cybersécurité: le ministère des Finances piège ses employés à des fins de prévention

Publié le :

Mardi 03 Octobre 2017 - 12:43

Mise à jour :

Mardi 03 Octobre 2017 - 13:04
©Kacper Pempel/Reuters.
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le ministère des Finances français a testé lundi matin la prudence de ses employés et leur réaction face à un virus potentiel, transmis parfois par des liens malveillants envoyés par mail, et pouvant mettre en danger tout le système d'information d'une entreprise.

Bercy rime avec économie mais aussi avec filouterie et piraterie. Le ministère des Finances a en effet fait une "petite farce" à ses employés lundi 2 au matin, mais l'opération avait un but bien précis. Et surtout utile. Selon Le Figaro, près de 145.000 employés de Bercy et de certaines agences indépendantes ont reçu un mail qui comportait un lien potentiellement vérolé, sur lequel il ne fallait surtout pas cliquer. Le message offrait la possibilité de gagner des places de cinéma. Et au vu du prix des places de cinéma d'aujourd'hui, il est facile de comprendre pourquoi le piège s'est refermé sur tant de monde...

"Plus de 30.000 personnes ont cliqué sur les liens entre 10h et midi lundi matin. C'est beaucoup", a expliqué Yuksel Aydin, un adjoint au responsable sécurité des services informatiques de Bercy. Qui a aussi ajouté que l'objectif était de faire de la prévention autour de la cybersécurité et de "tester les procédures d'urgence" dont dispose le ministère des Finances, en cas de (vrai) piratage.

Que les employés pris en faute se rassurent, ils ne seront évidemment pas sanctionnés pour avoir failli mettre en danger des données classées secrètes. Cette opération de faux hameçonnage (ou phishing) -qui intervient dans le cadre du mois européen de la cybersécurité- avait surtout pour but de les amener à s'informer sur les précautions à mettre en place question sécurité en ligne et les bons gestes à avoir.

A ce sujet, l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI) propose un "guide d'hygiène informatique" comportant pas moins de 42 mesures, destinées à aider les entreprises à protéger leurs systèmes d'information.

A noter aussi que le ministère des Finances pourrait renouveler pareil opération, même en dehors de ce mois spécial consacré à la cybersécurité.

L'opération de faux hameçonnage (ou phishing) mise en place par Bercy avait pour but de tester la réaction des employés face à une faille de cybersécurité.


Commentaires

-