Dans le rouge au premier semestre, SFR perd toujours des abonnés

Dans le rouge au premier semestre, SFR perd toujours des abonnés

Publié le :

Mardi 09 Août 2016 - 09:33

Mise à jour :

Mardi 09 Août 2016 - 09:33
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

L'opérateur SFR, filiale du groupe de médias et télécoms Altice, a vu ses comptes tomber dans le rouge au premier semestre, essuyant une perte nette de 84 millions d'euros, alors qu'il avait dégagé un bénéfice net de 828 millions d'euros un an plus tôt, principalement du fait d'une "perte d'abonnés sur un an".

Durant la première moitié de l'année, le groupe SFR a vu son chiffre d'affaires reculer de 4,2%, à 5,3 milliards d'euros, et son excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté baisser de 7,6% à 1,84 milliard d'euros, a-t-il précisé dans un communiqué publié mardi. Entre avril et juin, les ventes du groupe connaissent cependant un recul moins fort, de 2,1%, à 2,72 milliards d'euros, avec un Ebitda ajusté en repli de 6,4% à 993 millions d'euros.

Sur le deuxième trimestre, l'opérateur annonce avoir perdu 199.000 abonnés mobiles sur le marché grand public, avec cependant une amélioration du revenu moyen par abonné (ARPU) entre le premier et le deuxième trimestre, passé de 21,8 à 22,3 euros. L'opérateur souligne cependant une baisse de son ARPU mobile par rapport à un an plus tôt, où il s'élevait à 22,7 euros.

Sur le fixe, SFR annonce avoir perdu 58.000 abonnés haut débit entre mars et juin, avec cependant là encore un ARPU en amélioration, sur un an cette fois, à 35,6 euros contre 35,3 euros un an plus tôt. Dans le très haut débit, l'opérateur met en avant un recrutement net de 44.000 nouveaux abonnés, moins important cependant que sur les trimestres précédents.

Au 30 juin, le groupe revendique un total de 16,64 millions d'abonnés mobiles (grand public et entreprises), contre 17,4 millions un an plus tôt, une baisse qui concerne en premier lieu le grand public : son nombre d'abonnés dans cette catégorie est passé sur la même période à 14,58 millions contre 15,24 millions un an plus tôt.

Dans le fixe, le nombre de clients est également en baisse, à 6,23 millions d'abonnés contre 6,4 millions un an plus tôt, avec cependant une progression des clients très haut débit, qui sont désormais 1,92 million alors qu'ils étaient 1,66 million un an plus tôt.

Sur la même période, l'ARPU des abonnés très haut débit s'est lui aussi amélioré, passant de 40,3 euros au deuxième trimestre 2015 à 40,8 euros un an plus tard. En termes d'investissement, SFR annonce une hausse de 37,2% de ses dépenses au deuxième trimestre par rapport à un an plus tôt, à 572 millions d'euros, avec un effort particulier réalisé en faveur de la 4G et du déploiement de la fibre.

L'endettement s'est quant à lui établi à 15,12 milliards d'euros, ce qui représente un ratio de 4 fois l'Ebitda, a également précisé l'entreprise. Sur l'ensemble de l'année, SFR s'attend toujours à une amélioration de son chiffre d'affaires "sur la base de l'évolution des performances opérationnelles récentes", a ajouté le groupe, avec notamment une poursuite de l'augmentation des clients en très haut débit fixe et mobile.

 

L'opérateur SFR, filiale du groupe de médias et télécoms Altice, a vu ses comptes tomber dans le rouge au premier semestre, essuyant une perte nette de 84 millions d'euros.


Commentaires

-