Emily Ratajkowski nue, Kim Kardashian au quotidien ou Nabilla en maillot: ces stars gagnent-elles de l'argent sur Instagram?

Emily Ratajkowski nue, Kim Kardashian au quotidien ou Nabilla en maillot: ces stars gagnent-elles de l'argent sur Instagram?

Publié le :

Mercredi 07 Juin 2017 - 15:03

Mise à jour :

Mercredi 07 Juin 2017 - 15:16
Pendant qu'Emily Ratajkowski s'affiche nue (ou presque, mais rarement habillée) sur Instagram, Kim Kardashian se prend en photo avalant une pilule de complément alimentaire. Pour l'une la notoriété, pour l'autre l'argent d''un placement publicitaire rémunéré. Deux stratégies de gestion du réseau social le plus "visuel" et entièrement centré sur la photographie.
©Valérie Macon/Getty Images/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Elle se dévoile parfois un peu, souvent beaucoup sur Instagram, dans des clichés travaillés ou quelques vidéos prises sur le vif où la belle s'ébat avec ses amies. Le compte sur le réseau social spécialisé dans la photo d'Emily Ratajkowski compte actuellement pas moins de 13,3 millions d'abonnés qui se délectent avec fidélité de tous les clichés de celle qui se dit "modèle", "actrice" et "activiste".

Pourtant sur Instagram, aucune publicité. Et sur les photos publiée par Emily Ratajkowski, presque pas de placement produit qui pourrait justifier une rémunération. Il est d'ailleurs bien difficile d'en trouver, tant la belle pose souvent dans le plus simple appareil, elle qui revendique que c'est à elle "de choisir quand et comment j'affiche ma sexualité".

Mais Instagram pour Emily est une mine d'or côté notoriété. Car si la jeune femme ne gagne pas d'argent directement via Instagram, chacune de ses apparitions sur un cliché entraîne une foule d'articles décortiquant les courbes de la belle Américaine. Ce qui contribue à sa notoriété qui affole le web et lui permet ensuite de trouver des engagements comme modèle photo (comme lors d'une mémorable séance pour Sports Illustrated) ou comme actrice. Elle tourne actuellement en Italie dans le film Welcome Home –postant au passage quelques photos coquines de son escapade dans la botte– et parvient à poursuivre une carrière hollywoodienne, principalement dans des apparitions "hot". Cela bien que ses qualités d'actrices ne lui auraient sans doute pas permis de franchir aussi naturellement les portes des studios.

Mais d'autres figures sur Instagram n'hésitent pas à envisager un système de rémunération un peu plus "directe". Kim Kardashian, qui écrase tout ou presque sur le réseau social avec ses 100 millions d'abonnés, se laisse aller à quelques clichés publicitaires entre deux photos, de sa famille ou de sa vie quotidienne, également dénudée mais moins qu'Emily. Et selon l'agence de marketing digitale Talent Resources, un complément alimentaire, des vitamines ou des patchs amincissants présenté par Kim, avec petit texte à l'appui, peut rapporter jusqu'à 500.000 dollars à Madame Kenny West. Et Kim Kardashian peut en outre diversifier ses sources de revenus avec son compte Twitter et ses 53,4 millions d'abonnés, là où Emily Ratajkowski n'en a "que" un million de "followers".

Et côté français, certaines savent aussi exploiter leur notoriété sur le plus visuel des réseaux sociaux qu'est Instagram. Nabilla Benattia, dans un long sujet diffusé dans l'émission Sept à Huit sur TF1 avait levé un pan du voile de son business, celle de la publication de clichés avec un sac, un vêtement ou un quelconque produit de beauté. Mais la notoriété de la native d'Ambilly en Haute-Savoie n'est pas la même au niveau mondiale que les deux précitées. Le tarif minimum selon elle s'affiche, pour un maillot de bain, à 6.000 euros la publication. De quoi quand même voir venir...

Emily Ratajkowski doit largement sa notoriété, et donc son business, à ses photos très dénudées sur Instagram.


Commentaires

-