En 2018, certains salaires du secteur privé vont nettement augmenter

Recrutement boosté

En 2018, certains salaires du secteur privé vont nettement augmenter

Publié le :

Mardi 10 Octobre 2017 - 12:57

Mise à jour :

Mardi 10 Octobre 2017 - 13:01
Certaines professions vont bénéficier en 2018 d'un bond relativement conséquent côté salaires, notamment à cause de la problématique du recrutement dans le secteur privé. Selon une enquête du cabinet Robert Half, les bons profils -après lesquels tous les DRH courent- vont se retrouver en position de force pour les négociations salariales.
© Kirill KUDRYAVTSEV / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

En 2018, les métiers du secteur privé de la finance, de la comptabilité, du management de transition, de l'informatique, du digital ou encore du juridique et des ressources humaines, pourraient bien contribuer à faire reculer le chômage. Les DRH, qui ont de plus en plus de mal à mettre la main sur les bons profils, ont décidé de mettre les bouchées doubles côté recrutement, redonnant ainsi (en partie) le pouvoir aux employés pour ce qui est des négociations salariales.

Le cabinet de recrutement Robert Half a publié ce mardi 10 une étude sur les salaires dans tous les corps de métiers qu'il couvre. Et justement la problématique du recrutement est centrale dans les résultats. Ainsi plus de 50% des dirigeants et managers trouvent plus difficile de recruter des salariés qualifiés aujourd'hui qu'en 2012. D'où le besoin de ratisser large pour réduire la durée moyenne de recrutement (qui est actuellement de quatre mois).

Cette dynamique va avoir un effet positif pour 20% des salariés de ces secteurs, qui devraient bénéficier d'une augmentation de salaire relativement conséquente en 2018. Les métiers dans le digital seront en particulier concernés.

Par exemple, les SEO manager verront leur salaire bondir de 27% en 2018 pour atteindre entre 65.000 et 90.000 euros à l'année, pour ceux disposant entre cinq et dix ans d'expérience.

Un Data scientist (qui manipule et fait parler des données complexes) pourra s'attendre à une augmentation salariale de 22% (45.000 à 65.000, possible dès la première année d'expérience). Autre exemple: les salaires des Head social media (chef expert en médias sociaux) bondiront de 17%, selon les prévisions, et gagneront entre 45.000 et 60.000 euros dès trois ans d'expérience dans cette branche.

Le retour de la croissance en 2017 a été bénéfique aux entreprises, qui envisagent 2018 sous de meilleurs auspices côté recrutement.

Commentaires

-