Franprix ouvert 24h/24 et 7j/7 à Paris: pourquoi c'est un non sens économique

Franprix ouvert 24h/24 et 7j/7 à Paris: pourquoi c'est un non sens économique

Publié le :

Lundi 26 Mars 2018 - 16:25

Mise à jour :

Lundi 26 Mars 2018 - 16:40
Le groupe Casino a annoncé ce lundi qu'un point de vente de leur enseigne Franprix ouvrirait dorénavant non-stop toute la journée et la nuit, dans les quartier des Halles à paris, un important carrefour de transports et de vie nocturne. Cette stratégie n'est pourtant pas sans risque pour la grande distribution sur le plan financier.
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :
-A +A

C'est le groupe Casino, via son enseigne Franprix, qui franchit la première la marche symbolique pour un magasin appartenant à une chaîne de grande distribution: un commerce situé rue Cossonnerie dans le quartier des Halles (1er arrondissement de Paris) ouvrira 24 heures sur 24. L'information a été dévoilée lundi.

Une bonne nouvelle? Pour les consommateurs c'est certain. Pour le point de vente Franprix, sans aucun doute au début. Le magasin en question a déjà expérimenté l'ouverture pendant trois semaines de 21h à 6h du matin et 20% de sa clientèle étaient des "oiseaux de nuit" choisissant cet horaire selon les chiffres communiqués. Mais pas sûr que si la tendance se développe, voire se généralise, la grande distribution en sorte vainqueure.

Les retours d'expérience des pays (Japon, grande ville d'Asie mais surtout Etats-Unis) où, au moins en ville, les commerces sont accessibles non-stop ne sont pas toujours rassurants. En cause: l'ouverture constante si elle entraîne des frais supplémentaires pour les points de vente (personnel, logistique voire même éclairage) ne génère pas forcément plus de clients. Ces derniers ont juste le confort d'une amplitude horaire plus grande pour faire leurs courses.

Lire aussi: A Paris, un magasin Franprix ouvert toute la nuit 

Walmart, le géant incontesté de la grande distribution est même revenu sur sa politique d'ouverture constante dans ses immenses magasins, ses "Supercenter" d'une surface moyenne de 18.000 mètres carrés. Une quarantaine d'entre eux ont décidé en 2015 de fermer entre 21h et 6h du matin car la tendance à la hausse sur les salaires minimums rendaient ce créneau horaire trop coûteux.

La tendance sur les plus petites surfaces est à nuancer car leur frais de fonctionnement sont plus faibles et correspondent mieux aux habitudes des populations urbaines Le Franprix des Halles –dans une zone où se croisent fêtards et banlieusards autour de la gare RER– va réduire au maximum ses frais de fonctionnement en se passant de caissiers sur ce créneau horaire (il y aura seulement des caisses automatiques) et n'employantque que deux vigiles, se passant visiblement aussi d'un remplissage des rayons sur  ce créneau.

La stratégie dans la grande distribution d'ouvrir non-stop est surtout utile pour récupérer de la clientèle auprès de la concurrence dans les grandes agglomérations, ou de fidéliser la clientèle susceptible de fréquenter un point de vente à des heures variables. Mais la manœuvre ne fonctionne donc… que si le nombre de commerces franchissant le pas est limité. Quant tous le franchissent, si cela arrive un jour, les effets bénéfiques s'annulent. La rentabilité s'érode et les effets a priori bénéfiques pour l'emploi (plus d'heures d'ouverture nécessitent plus de personnels) sont surtout remplis par des temps partiels, éventuellement subis. Il n'y a donc plus aucun intérêt financier et le piège économique s'est alors refermé: il deviendrait alors trop cher pour celui qui veut faire marche arrière d'être le seul à ne plus être constamment ouvert. Casino a donc bien chois l'option de la concurrence agressive et du court terme dans cette affaire.

Le Franprix des Halles ouvrira jour et nuit non-stop (illustration).


Commentaires

-