Gleeden: une nouvelle campagne de publicité et un site toujours contesté

Gleeden: une nouvelle campagne de publicité et un site toujours contesté

Publié le :

Mardi 27 Mars 2018 - 16:53

Mise à jour :

Mardi 27 Mars 2018 - 17:07
Le site de rencontre Gleeden, axé sur les aventures extra-conjugales, relance une campagne de publicité avec ses slogans choc et son imagerie adultère assumée. Le site est coutumier de la polémique, tant sur ses messages que sur des doutes quant au nombre réel de femmes fréquentant le réseau.
©Capture d'écran Gleeden
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Si l'on vous dit "marque à la pomme croquée" vous pensez sûrement à Apple. Sauf si vous prenez les transports en commun franciliens: le site de rencontre Gleeden fait sa promotion via de grandes affiches à l'intérieur des stations de métro dans la capitale, une pomme croquée en gros plan. Et quelques slogans vaguement coquins laissant entendre que la période du changement d'heure pourrait être le moyen d'initier un autre type de changement… La communication du site proposant de la rencontre extra-conjugale "pensée" par des femmes –mais qui reste possédé par des hommes– n'a jamais fait dans la dentelle. Au risque de déclencher la polémique.

En 2015 déjà, des boucliers s'étaient levés lors d'une précédente campagne de publicité. Un groupe catholique conservateur, les Précurseurs, avait même assigné l'entreprise Black Divine qui exploite la marque, devant la justice estimant que la promotion de l'adultère était illégal. Les détracteurs estimaient que l'infidélité contrevient au code civil qui rappelle que "les époux se doivent mutuellement respect, fidélité, secours, assistance".

Gleeden avait déjà traversé une autre crise, plus embarassante celle-là, et qui avait entâché les sites de rencontres éphémères sur la véracité de leur nombre d'utilisateurs, et notamment d'utilisateurs payants.

Lire aussi - Gleeden: le site de rencontres extraconjugales attaqué en justice

Le chiffre le plus embarrassant concernait un autre site, le canadien Ashley Madison. Un piratage massif en 2015, déjà gênant en soi, avait mis en lumière un chiffre, déjà pressenti par des clients mécontents, et qui avait gravement nui à la réputation du site: il n'y avait que 12.000 femmes dans le monde enregistrées sur le site sur… 37 millions d'utilisateurs revendiqués!

En 2012, le site Marketing-Professionnel.fr (voir ici) avait réalisé une estimation de l'audience réelle de Gleeden. Le site assurait, sur la base des fréquentations (qui ne signifie pas un nombre d'abonnés précis) que le nombre de clients de Gleeden était sans doute bien inférieur aux chiffres avancés à l'époque (sans doute seulement le dixième), malgré une méthodologie elle même contestable. Le site à la pomme avance aujourd'hui deux millions de membres rien qu'en France.

Le site Gleeden est coutumier des campagnes de publicité provocantes.


Commentaires

-