HLM: 300.000 "riches" et un tiers des étrangers sont locataires

HLM: 300.000 "riches" et un tiers des étrangers sont locataires

Publié le :

Jeudi 25 Octobre 2018 - 15:00

Mise à jour :

Jeudi 25 Octobre 2018 - 15:07
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

L'Insee a dévoilé mercredi une vaste étude sur le parc HLM et son occupation. Elle relève notamment que 300.000 locataires font partie des Français les plus riches et que près d'un tiers des étrangers y vivent.

Les HLM sont par nature destinés aux populations les moins aisées. Mais le système est régulièrement dénoncé comme permettant à des personnes aux revenus pourtant au-delà du plafond de profiter de ces loyers modérés.

Selon un bilan de l'Insee sur le parc HLM de France et son utilisation publié mercredi 24, ce sont en effet 300.000 familles "riches" qui en bénéficieraient. Il s'agit plus précisément des ménages dont les revenus les placent parmi les 20% des plus aisés en France.

Une situation régulièrement dénoncée, surtout au regard du nombre de demandes insatisfaites de personnes correspondant pourtant aux critères. Ce chiffre représente cependant moins de 3% des quelques 11 millions de ménages logés.

Voir: La refonte économique du modèle HLM, une obligation et beaucoup de craintes

La tendance en la matière est très nettement à la baisse, les mesures s'étant durcies: supplément de loyer pour ceux dont les revenus dépassent le plafond de 20%, et possibilité de devoir déménager si le bien se trouve en zone "tendue" et que les ressources du locataires dépassent de 150 % le plafond. Le pourcentage de "riches" en HLM aurait donc été divisé par plus de deux au cours des 25 dernières années.

Par ailleurs, l'Insee note que globalement, les locataires de HLM ont un niveau de vie nettement inférieur aux autres: "En 2016, le niveau de vie médian des locataires du parc social s’élève à 15.100 euros par an, contre respectivement 17.900 euros et 23.300 euros pour les locataires du secteur libre et les propriétaires".

L'institut s'est également penché sur la question de la représentation des étrangers. Elle révèle ainsi que près d'un ménage sur trois (31%) résidant en France et "dont la personne de référence est née à l’étranger, qu’elle soit de nationalité française ou étrangère", occupe un logement social. "Les ménages dont la personne de référence est née en Afrique subsaharienne, en Turquie ou au Maghreb sont sur-représentés dans le parc social relativement aux autres natifs de l’étranger: respectivement 50 %, 39 % et 38 % de ces ménages occupent un logement social". Pour les personnes nées en France, ce chiffre tombe à 14%.

"Cette différence est en lien avec les caractéristiques sociodémographiques des ménages nés à l’étranger. Leurs ressources, la composition de leur famille ou leurs conditions de logement antérieures correspondent plus fréquemment aux critères d’attribution d’un logement social", explique l'Insee.

Lire aussi:

Locataires HLM: ce que devrait changer la loi Elan

Fact-checking - Vrai ou faux, les HLM pourront-ils être rachetées par des "fonds spéculatifs" ?

Environ 300.000 ménages aisés vivent en HLM. L'Insee note une sur-représentation des étrangers.

Commentaires

-