Immobilier - Comment ne pas payer d'impôts après une vente

Immobilier - Comment ne pas payer d'impôts après une vente

Publié le :

Mercredi 28 Mars 2018 - 15:00

Mise à jour :

Mercredi 28 Mars 2018 - 15:09
La législation fiscale permet, dans certains cas, d'être exonéré de toute fiscalité après la vente d'un bien immobilier ayant permis d'empocher une plus-value. Mais mieux vaut être patient.
©Flickr Creative Commons
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La période de la déclaration des revenus dans le cadre de l'impôt est proche. Vous envisagez de vendre un bien immobilier et la hausse des prix vous assure une belle plus-value. La mauvaise nouvelle, comme vous l'imaginez sans doute, est que ces revenus sont imposables. Et si le gain est important, vous pourrez même sauter quelques tranches dans votre impôt ce qui risque de représenter une note fiscale conséquente.

Bonne nouvelle cependant, des exonérations sont possibles si vous détenez votre bien depuis longtemps, pouvant aller jusqu'à l'exonération totale. A condition d'être patient.

En dessous de six ans de détention, c'est la totalité de la plus-value qui est imposable sur votre feuille d'impôt. Ensuite, chaque année de détention permet un abattement de 6% (vous ne déclarez que 94% de la plus-value après un six ans, 88% après sept ans…). Par ce mécanisme, à partir de 22 ans de détention du bien vous êtes exonéré à 100% de l'impôt… mais pas des prélèvements sociaux. Pour ces derniers, il faudra attendre 30 ans pour être exonéré totalement, là encore avec une progressivité dans l'abattement dès six ans de détention.

Aller plus loin: Devenir propriétaire: comment l'achat immobilier peut devenir un piège

Le système est donc désincitatif à la spéculation immobilière mais, à l'inverse, très rentable pour ceux (au hasard, les baby-boomers?) qui ont détenu dans la durée un bien dans une zone qui a fortement vu le coût de l'immobilier s'envoler. Depuis le milieu des années 1990, le prix de l'immobilier à paris a été multiplié par trois environ.

Autre cas de figure permettant une exonération totale des plus-values, la vente d'un bien immobilier dont le prix de vente n'excède pas 15.000 euros. Le prix d'une petite maison à réaménager entièrement dans la Creuse. Ou d'une place de parking en proche banlieue parisienne.

Vous pouvez être exonéré de tout impôt dans certaines ventes immobilières.


Commentaires

-