Immobilier: les taux à un plancher historique

Immobilier: les taux à un plancher historique

Publié le :

Jeudi 27 Juin 2019 - 20:18

Mise à jour :

Jeudi 27 Juin 2019 - 20:19
© Lionel BONAVENTURE / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Les taux début juin ont continué à baisser, toutes durées et tous montants confondus. Des niveaux historiquement bas sont même atteints.

Les emprunteurs et l’ensemble des observateurs économiques guettent de près leur remontée éventuelle, ils ne peuvent que constater des baisses successives. Et même atteindre un niveau flirtant les planchers historiques: au début du mois de juin, hors assurance et frais divers, les taux affichaient une moyenne de 1,29% tous montants et toutes durées confondues.

Si, sur un mois, la baisse semble anecdotique, les taux actuels semblent dérisoires par rapport il y a quelques années. A titre de comparaison, il y a 15 ans, alors que la hausse de l’immobilier dans les zones tendues commençait à devenir importante, la moyenne était autour de 6%.

La BCE continue, malgré les débats, sa politique accommodante pour que les banques de détail continue de prêter au particulier à des taux très bas pour que les acheteurs "récupèrent" sur les intérêts les hausses successives de la pression immobilière.

Lire aussi - Immobilier: le prix de vente de votre bien désormais public

Conséquence: il est maintenant possible d’obtenir des taux d’à peine 1% (avant assurance) pour des montants conséquents sur une durée de 20 ans.

Et la baisse des taux ne facilitent d’ailleurs pas un remboursement plus rapide des créanciers. Selon l’Observatoire Crédit Logement-CSA, la durée moyenne d’un prêt est actuellement de 228 mois, soit 19 ans, chiffre en constante augmentation. Les prêts sur une durée de 25 ans deviennent maintenant un produit courant, alors qu’ils étaient avant exceptionnels, et certains établissements n’hésitent plus à franchir la barre des 30 ans.

Voir aussi:

Immobilier Paris: la barre des 10.000 euros le mètre carré franchie

Niches fiscales dans l'immobilier: aubaine ou gâchis?

Les taux ont été particulièrement bas début juin 2019.


Commentaires

-