Immobilier: les villes les moins chères à deux pas de Paris

Immobilier: les villes les moins chères à deux pas de Paris

Publié le :

Jeudi 05 Juillet 2018 - 12:56

Mise à jour :

Jeudi 05 Juillet 2018 - 13:01
Les prix à Paris ne cessent de grimper et deviennent inabordables pour beaucoup d'acquéreurs. Pourtant, en "petite couronne" (les communes limitrophes à Paris), les prix chutent et certains secteurs proposent des prix très attractifs.
©Philippe Huygen/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Selon la dernière note des notaires franciliens, le prix du mètre carré dans Paris intra muros s'affiche maintenant à 9.160 euros, soit une hausse de 1,1% par rapport au dernier trimestre et de 7,5% sur un an.

Pourtant, si la capitale devient inaccessible pour de plus en plus d'acquéreurs potentiels, et si la hausse des prix concerne pratiquement toutes les communes de banlieue, il existe encore des endroits très abordables aux portes de Paris. Des villes connectées à la capitale par le RER et souvent même… par le métro.

La Seine-Saint-Denis reste de loin le département de le plus abordable avec des tarifs (ancien uniquement) deux à trois fois plus bas que de l'autre côté du périphérique selon le site notaires.paris-idf.fr (voir ici). Adjacentes à Paris les villes de Saint-Denis (2.950 euros/m2) et d'Aubervilliers (2.490 euros/m2) offrent des prix très avantageux. Sans surprise, elles sont situées juste en face des arrondissements les moins chers de la capitale.

Lire aussi: L'immobilier ancien reste au plus haut, mais craint la pénurie

Les autres communes de la petite couronne voient d'ailleurs les prix rapidement grimper, surtout dans les départements des Hauts-de-Seine ou du Val-de-Marne, même si certains montants restent mesurés. Dans le "92", la commune de Malakoff, également limitrophe de Paris et desservie par le métro affiche un prix de 5.230 euros le mètre carré. Dans le Val-de-Marne, la présence du bois de Vincennes et la bonne desserte en transports maintiennent les prix à un niveau élevé mais la commune d'Ivry-sur-Seine affiche, elle, 4.380 euros/m2, soit une baisse de 45% par rapport au 13e arrondissement limitrophe, rien qu'en franchissant le périphérique. Et l'investissement peut s'y avérer intéressant, les prix repartant à la hausse (+4,7%) après une période de baisse.

Et contrairement à l'idée reçue, l'immobilier n'augmente pas partout autour de Paris. Si la petite couronne en Seine-Saint-Denis flambe (+10,9% sur un an à Saint-Ouen), la grande couronne, elle, est en phase de baisse, voire de chute. L'immobilier sur la commune de Sevran a ainsi, toujours selon les données des notaires, baissé de 7,2%. Le prix au mètre carré n'y est que de 1.930 euros, soit presque cinq fois moins cher que la capitale, située à une vingtaine de kilomètres.

 

Plusieurs communes de la petite couronne affichent des prix très attractifs.


Commentaires

-