Impôts - Pour 2018, attendez-vous à une envolée de la taxe sur votre résidence secondaire

Flambée

Impôts - Pour 2018, attendez-vous à une envolée de la taxe sur votre résidence secondaire

Publié le :

Mardi 20 Février 2018 - 15:56

Mise à jour :

Mardi 20 Février 2018 - 16:06
Selon une enquête du journal "Les Echos", les maires devraient augmenter la surtaxe d'habitation sur les résidences secondaires, parfois en la multipliant par trois. Une manière pour les communes d'encaisser la baisse de la taxe d'habitation.
© THOMAS SAMSON / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les propriétaires attendaient de voir à quelle sauce fiscale ils seraient manger avec la baisse, voire la disparition, de la taxe d'habitation. Comment les collectivités allaient-elles se "refaire"? Quel impôt allaient-elles augmenter en premier? La réponse est connue. Ce ne sera pas tout de suite la taxe foncière, mais, en premier, lieu, la taxe sur les résidences secondaires.

Selon une enquête des Echos parue ce mardi 20, les maires des grandes agglomérations souhaitent en effet gonfler au maximum la surtaxe de taxe d'habitation s'appliquant aux résidences secondaires.

Ce dispositif existe depuis 2015 et autorise certaines villes, à appliquer une hausse de la taxe d'habitation aux logements meublés non affectés à l'habitation principale. Depuis la loi de finances 2017, il est possible de porter ce taux à 60%. Et plusieurs communes vont franchir le pas.

Lire aussi: Impôts locaux - Comment contester le niveau de sa taxe foncière ou de sa taxe d'habitation?

Anne Hidalgo avait déjà atteint le taux maximal dès que la possibilité a été donnée. Mais c'est maintenant Alain Juppé qui souhaite faire grimper le taux à Bordeaux de 20% actuellement à 50%. A Nice, le maire (LR) Christian Estrosi a fait voter par son conseil municipal le passage à 60%. A Saint-Jean-de-Luz, dans le Pays basque, le taux a déjà grimpé à 40% et c'est maintenant Toulouse qui envisage aussi une envolée.

Pour rappel, la surtaxe pour les résidences secondaires concerne au total 1.100 communes appartenant à 28 agglomérations. Environ 3 millions d'habitations en France sont des résidences secondaires.

La taxe sur les résidences secondaires va s'envoler en 2018.

Commentaires

-