Impôts 2018 - Report du prélèvement à la source: pensez à impacter sur vos revenus 2017 les avantages de l'épargne retraite et de l'immobilier locatif

Impôts 2018 - Report du prélèvement à la source: pensez à impacter sur vos revenus 2017 les avantages de l'épargne retraite et de l'immobilier locatif

Publié le :

Lundi 26 Juin 2017 - 16:03

Mise à jour :

Lundi 26 Juin 2017 - 16:14
©Pascal Guyot/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le report annoncé du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu rebat certaines cartes. Des dispositifs comme les réductions fiscales liées à l'épargne retraite ou aux travaux dans l'immobilier locatif n'ont plus à être reportés, du fait de l'absence d'une possible "année blanche" pour 2017.

Il n'était pas encore président quand il l'a annoncé. Le 5 mai, deux jours avant d'accéder à l'Elysée, Emmanuel Macron annonçait déjà sa volonté de reporter le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu. La décision, sans surprise, a été confirmée dès le début du mandat du nouveau président. L'affaire sera examinée de nouveau dans un an. Et, dans l'intervalle, c'est donc l'ancien système qui est encore en vigueur avec la déclaration de revenus. Donc, dans l'attente d'une éventuelle modification, le report de la mesure peut être une bonne nouvelle si vous êtes titulaire d'un Plan épargne retraite populaire (Perp) ou si vous envisagez des travaux dans un logement que vous mettez en location. Deux points qui étaient particulièrement sensibles auprès des professionnels de l'épargne retraite et du bâtiment.

Le versement sur un Perp est en effet déductible à hauteur de 10% du revenu de l'année précédente avec un minimum de 3.862 euros et un maximum de 30.893 euros. Les produits d'épargne retraite souscrit dans une entreprise, comme les Perco, sont également concernés. N'hésitez donc pas à effectuer des versements que vous pourrez déclarer dans vos revenus 2017 pour réduire la note fiscale avant le prélèvement à la source qui est pour l'instant prévu pour le 1er janvier 2019.

Même problématique pour les travaux dans les logements mis en location qui sont déductibles des revenus fonciers. La tentation de reporter les travaux pour cause de réforme du système de prélèvement fiscal n'a donc plus raison d'être. Un propriétaire pouvait en effet être tenté de profiter de "l'année blanche" pour reporter des travaux plus tard, au moment où les frais engagés pour ces rénovations auraient un impact à la baisse sur les revenus fonciers des propriétaires et donc leur facture fiscale. Cette logique n'est maintenant plus d'actualité.

Il n'y a plus de raison de reporter à 2018 les travaux prévus dans l'immobilier locatif.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:


Commentaires

-