Impôts - L'administration fiscale va-t-elle connaître une saignée dans ses effectifs?

Annonce à venir

Impôts - L'administration fiscale va-t-elle connaître une saignée dans ses effectifs?

Publié le :

Lundi 09 Juillet 2018 - 15:57

Mise à jour :

Lundi 09 Juillet 2018 - 16:16
Selon le journal "Les Echos", Gérald Darmanin pourrait annoncer mercredi un vaste plan de réduction des effectifs dans les personnels du ministère de l'Economie (ce que le ministre dément). L'imposante administration fiscale s'attend à des coupes drastiques face aux évolutions récentes.
© FRED DUFOUR / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La Direction générale des finances publiques (DGFIP) va-t-elle connaître un "mercredi noir"? Une réunion se déroulera mercredi 11 entre le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin, et les responsables des principales directions dépendantes de son ministère (soit la DGFIP et les Douanes), selon une information confirmée par des sources syndicales et gouvernementales.

Y'aura-t-il au menu le niveau des suppressions de postes qui seront prévues dans ces administrations? Le journal Les Echos l'affirme, le ministre dément sèchement dans un tweet ("Les Echos écrivent n'importe quoi"). Mais selon plusieurs estimations, l'annonce qui sera faite prochainement, peut-être mercredi donc, s'annonce colossale en termes de réduction des effectifs.

La DGFIP qui est la deuxième plus grande administration civile de l'Etat (103.000 agents) s'attend en effet à des coupes drastiques dans ses effectifs face aux bouleversements en cours et à venir. Entre la dématérialisation des relations entre les contribuables et l'administration fiscale, la fin de la taxe d'habitation et le prélèvement à la source, les évolutions ne justifient plus le maintien des effectifs conséquents du "fisc", ce qui rend cette administration toute désignée pour supporter une partie importante des 50.000 suppressions d'emplois publics prévues au cours du quinquennat (et même 120.000 au total dans les trois fonctions publiques d'ici 2022).

Lire aussi: Dans les manifs, les fonctionnaires racontent leur quotidien

Selon le journal Les Echos, le chiffre le plus probable, qui devrait donc être acté mercredi, serait de 20.000 suppressions de poste au ministère de l'Economie. Une hypothèse qui n'est pas absurde loin de là, la Cour des Comptes dans un rapport rendu public le 20 juin recommandait même 30.000 suppressions de postes dans l'administration fiscale. Les syndicats, eux, disent craindre entre 18.000 et 20.000 postes. Dans tous les cas, ces chiffres ne pourront pas être absorbés uniquement par des départs à la retraite non remplacés d'ici 2022.

Des coupes importantes dans les effectifs s'annoncent à Bercy.

Commentaires

-