Info FranceSoir: Huit Français sur dix estiment que l'euro a diminué leur pouvoir d'achat

Pointé du doigt

Info FranceSoir: Huit Français sur dix estiment que l'euro a diminué leur pouvoir d'achat

Publié le :

Jeudi 26 Mai 2016 - 16:50

Mise à jour :

Vendredi 27 Mai 2016 - 17:57
Le temps ne fait rien à l'affaire: la monnaie unique reste accusée d'avoir été une mauvaise opération pour le porte-monnaie des consommateurs. C'est le résultat mis en évidence par une nouvelle enquête dont "FranceSoir" révèle en exclusivité les résultats.
©Durand Florence/Sipa
PARTAGER :

Damien Durand

-A +A

Selon un sondage OpinionWay réalisé pour Aucoffre.com, quatorze ans après son introduction, une large majorité de Français continue d’accuser l‘euro d'avoir impacté négativement leur capacité de consommation, au moment de passer à la caisse. Selon cette étude menée auprès de 1.059 personnes, 81% des sondés sont "d’accord" (dont 50% "tout à fait d’accord") avec l’idée que "la monnaie européenne a fait diminuer leur pouvoir d’achat". Et cela magré les affirmations des autorités européennes assurant qu’il n’en était rien.

L’euro est également accusé dans cette étude de favoriser la spéculation financière selon 59% des sondés.

Les résultats affinés de cette enquête font d’ailleurs sortir des conclusions pour le moins étonnantes: les femmes sont ainsi 87% à penser que l’euro est reponsable d’une baisse de pouvoir d’achat, là où les hommes jugent un peu moins sévèrement (75%) la monnaie européenne. Autre paradoxe apparent: les jeunes de moins de 24 ans sont 80% à partager ce constat sévère, alors même qu’ils n’ont jamais connu l’utilisation du franc dans leur vie d’adulte…

Malgré ces reproches, 52% des personnes interrogées se déclarent "attachée à la monnaie européenne". Un amour –loin d’être unanime donc– qui s’apparente plus à un soutien par dépit. D’autant que seuls 31% des Français pensent que l’euro risque de disparaître. Là encore la situation peut sembler paradoxale: ce sont les séniors, donc ceux qui ont longtemps utilisé le franc, qui sont les plus attachés à la monnaie européenne (61%), alors que 46% des 18-24 pensent que la France devrait sortir de l'euro et revenir au franc. Une position qui n'est partagée, dans l'ensemble de la population, que par un Français sur trois.

 

Presque quinze après son arrivée, l'euro est toujours accusé de ne pas favoriser les consommateurs.

Commentaires

-