Insee: selon une étude les pauvres sont (un peu) moins pauvres et les riches (un peu) moins riches

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Insee: selon une étude les pauvres sont (un peu) moins pauvres et les riches (un peu) moins riches

Publié le 23/11/2016 à 09:56 - Mise à jour à 10:05
©Thomas Samson/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Mardi, l'Insee a dévoilé une étude à propos du niveau de vie de la population française. Et l'institut a calculé que les moyens des 10% des Français les plus modestes s'était amélioré. Ceux des 30% les plus aisés ont quant à eux légèrement diminué.

Dévoilé mardi 22 par l'Insee, l'institut national de la statistique et des études économiques, une étude nommée "France, portrait social 2016" affirme que les plus pauvres le sont moins grâce au RSA. Quant à eux, les riches se retrouvent à l'être moins à cause de l'imposition. Toutes ces mesures ont été appliquées dans le cadre de la loi de finance et de la loi de financement de la Sécurité sociale.

"Sur la seule année 2015, les mesures nouvelles ont entraîné une hausse du niveau de vie des ménages les plus modestes et une baisse du niveau de vie des ménages les plus aisés" a affirmé l'Insee dans son Portrait social 2016.

Les réformes engagées par la politique de redistribution du gouvernement Valls 2015 a réussi à augmenter le niveau de vie du reste de la population en général mais surtout celui des plus modestes. Ils ont vu ce niveau augmenter de presque 1%.  Par rapport aux familles les plus aisés, la diminution de leur niveau de vie équivaut à presque 0,5%.

"Par rapport à une situation où elles n'auraient pas été mises en œuvre, les nouvelles mesures sociales et fiscales intervenues en 2015 diminuent légèrement le niveau de vie des 30% des ménages les plus aisés en augmentant, légèrement aussi, celui du reste de la population et plus particulièrement des 10% les plus modestes. L'effet d'ensemble de ces mesures sur le niveau de vie moyen est globalement neutre" affirme l'Insee dans son rapport.

Mais d'autres mesures souhaitent réduire très légèrement les inégalités entre la population puisque la réforme Touraine a acté une hausse des cotisations retraite. Cette mesure diminuant de 2,5 milliards d'euros le revenu disponible des ménages "a un effet redistributif très faible car elle n'est pas ciblée" affirme donc l'Insee.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Sur la seule année 2015, les mesures nouvelles ont entraîné une hausse du niveau de vie des ménages les plus modestes et une baisse du niveau de vie des ménages les plus aisés.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Tendances éco




Commentaires

-