La SNCF dément toute réforme visant à réduire les avantages des cheminots sur les billets gratuits

La SNCF dément toute réforme visant à réduire les avantages des cheminots sur les billets gratuits

Publié le :

Lundi 11 Septembre 2017 - 12:49

Mise à jour :

Lundi 11 Septembre 2017 - 12:50
© Charly TRIBALLEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Ce lundi, le quotidien "Le Parisien" annonce que la SNCF veut réduire l'avantage en nature dont bénéficie les cheminots, à savoir des billets gratuits ou à tarifs réduits pour eux et leur famille, au sens "large". L'entreprise publique dément fermement, et surtout rapidement, montrant que le sujet est sensible.

Une annonce fracassante, puis un démenti de l'entreprise visée. Dans son édition du lundi 11, le journal Le Parisien annonce en effet une nouvelle qui fait l'effet d'une "bombe": le quotidien assure que la SNCF envisage en effet de restreindre le nombre de bénéficiaires de ses billets gratuits ou à prix réduits. Dans le détail, si les cheminots (y compris les retraités), les conjoints et les enfants garderaient cet avantage, il n'y aurait plus de politique préférentielle pour les parents, les grands-parents et les beaux-parents.

L'hypothèse avait déjà été émise en juillet dernier, dans le cadre d'un document de travail émanant de la direction de l'entreprise publique. Mais cette dernière a tenu à répondre immédiatement aux déclarations du journal dans un communiqué de presse. La SNCF y assure que "contrairement à ce que publie ce matin un quotidien national, SNCF ne prévoit aucune modification des bénéficiaires actuels des facilités délivrées aux cheminots et à leurs ayants droits".

Cependant, l'entreprise précise que "la question de la digitalisation et de la dématérialisation des pièces nécessaires" reste "inscrite à l'ordre du jour des discussions avec les organisations syndicales". Autrement dit, les cheminots et leurs familles garderaient les mêmes avantages mais le fait qu'ils usent dudit avantage serait tracé précisément. Avec en ligne de mire la possibilité de fiscaliser comme "avantage en nature" ces billets gratuits ou à tarifs réduits. La SNCF verse en effet aux Urssaf 20 millions d'euros par an au titre des cotisations sociales sur cette forme de rémunération à ses agents. Elle serait tentée de transférer aux cheminots ou aux familles le poids de cette dépense.

Un peu plus d'un million de personnes bénéficient en France d'une réduction ou d'une gratuité sur les billets de trains en lien avec cet avantage en nature. Parmi eux, selon la Cour des comptes dans un rapport daté de 2014, seuls 15% sont effectivement des cheminots actifs. Les autres sont soit des ayant droits familiaux soit des retraités de la SNCF.

Les cheminots devraient garder leur avantage, assure la SNCF.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:



Commentaires

-