Le drapeau français s'arrache après les attentats et avant l'hommage national de vendredi

Symbole de la Nation

Le drapeau français s'arrache après les attentats et avant l'hommage national de vendredi

Publié le :

Jeudi 26 Novembre 2015 - 12:52

Mise à jour :

Jeudi 26 Novembre 2015 - 12:57
Les ventes de drapeaux français sont en forte hausse suite aux attentats du 13 novembre. François Hollande a notamment demandé aux Français de pavoiser leur domicile lors de l'hommage national qui sera rendu aux victimes vendredi 27 aux Invalides.
©Youssef Boudlal/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Après les attentats de Paris, les ventes du drapeau tricolore ont "plus que doublé", a indiqué à l'AFP l'entreprise Doublet, leader européen de la fabrication de drapeaux, implantée à Avelin (Nord), près de Lille.

"Nous vendons entre deux et trois fois plus de drapeaux français qu'habituellement", a indiqué le directeur marketing de Doublet, Arnaud Meunier.

En outre, la fréquentation du site internet est passée de 1.000 visites par jour à 10.000 dès le week-end après les attentats, "les pages les plus consultées étant les articles informatifs comme: +comment mettre les drapeaux en berne?+", a confié M. Meunier, précisant que les particuliers représentaient 30% des ventes.

"On préférerait éviter" cette augmentation, a souligné le président du conseil de surveillance Luc Doublet, qui recense deux autres événements ayant entraîné une hausse significative des ventes du drapeau tricolore: la mort du général de Gaulle en 1970 et la victoire de la France lors de la Coupe du monde de football en 1998.

François Hollande a ainsi invité les Français à pavoiser de drapeaux tricolores leur domicile lors de l'hommage national qui sera rendu vendredi 27 aux Invalides aux 130 morts des attaques du 13 novembre. Une manière pour "chaque Français (de) participer", a dit le président de la République.

La cérémonie doit débuter à 10h30 et durer environ une heure, elle sera retransmise en direct à la télévision. François Hollande sera le seul orateur, "à travers son hommage aux victimes, il rendra aussi hommage à une génération", celle du Bataclan et des terrasses des cafés parisiens mitraillées où la moyenne d'âge était de 35 ans, a confié un de ses proches.

 

Lors de la marche républicaine, le 11 janvier, suite aux attentats perpétrés contre "Charlie Hebdo" et l'Hyper Cacher.

Commentaires

-