Le nouveau billet de 50 euros, plus difficile à imiter, arrive dans les porte-monnaies

Le nouveau billet de 50 euros, plus difficile à imiter, arrive dans les porte-monnaies

Publié le :

Lundi 03 Avril 2017 - 15:05

Mise à jour :

Lundi 03 Avril 2017 - 15:27
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le nouveau billet de 50 euros arrive officiellement ce lundi. Très proche esthétiquement de son prédécesseur, il cache cependant quelques nouveautés pour renforcer le niveau de sécurité de la coupure la plus falsifiée de la zone euro.

Si vous n'êtes pas un féru de numismatique, vous ne verrez probablement pas la différence. Si vous êtes un faux-monnayeur, si. C'est du moins ce que la Banque centrale européenne espère avec le lancement en France et dans les 19 pays de la zone euro du nouveau billet de 50 euros, qui a la même couleur orangée que son prédécesseur, mais cache quelques innovations sensées le rendre difficilement falsifiable.

Ainsi, de petites bandes en relief, que l'on peut sentir au toucher, ont été rajoutées. Le filigrane laisse apparaître des portraits d'Europe, l'héroïne de la mythologie grecque enlevée par Zeus qui s'était transformé en Taureau. Cette image se trouve dans le filigrane de gauche et dans la bande argentée de droite.

Les billets de 5, 10 et 20 euros s'étaient déjà transformés mais le billet de 50 euros, lui, était particulièrement stratégique. Et pour cause, c'est la coupure la plus falsifiée par les faux-monnayeurs (40% des faux billets sont des coupures de 50 euros). Les billets de 100 et 200 euros vont bientôt connaître un "lifting" renforçant la sécurité. Ce ne sera par contre pas le cas des billets de 500 euros dont la circulation va progressivement être ralentie, avec la fin de leur production en 2018 (les billets actuellement en circulation restent évidemment valides).

Selon les estimations de la BCE, grâce au niveau de sécurité des billets européens, il n'y a "que" 600.000 faux billets en circulation dans la zone euro. Un chiffre dérisoire sur les 18 milliards de coupures en circulation, soit seulement 0,003% de l'ensemble.

Le nouveau billet de 50 euros, qui ressemble à l'ancien... avec quelques détails en plus.


Commentaires

-