Les biscuiteries bretonnes confrontées à une pénurie de beurre à cause (en partie) de la Chine

Haro sur le beurre

Les biscuiteries bretonnes confrontées à une pénurie de beurre à cause (en partie) de la Chine

Publié le :

Mardi 17 Janvier 2017 - 16:27

Mise à jour :

Mardi 17 Janvier 2017 - 17:02
Les biscuiteries bretonnes ont bien du mal à s'approvisionner en matière grasse pour préparer leurs gâteaux. Car les industriels des produits laitiers fabriquent moins de beurre et en exportent beaucoup vers la Chine.
©Fred Dufour/AFP
PARTAGER :

Auteur(s) : La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Quel est le rapport entre les galettes bretonnes pur beurre et l'empire du Milieu? Et bien c'est assez simple, les biscuiteries bretonnes ne parviennent pas à s’approvisionner en quantité suffisante de beurre breton, ingrédient de base dans la fabrication de leurs produits locaux, a rapporté, lundi 16 France 3 Bretagne.

Et cette pénurie est due au fait que les industriels des produits laitiers bretons exportent de plus en plus, notamment vers la Chine, au détriment du marché français. Le journal La Tribune souligne que les exportations françaises de beurre vers l'empire du Milieu ont grimpé de 46% entre janvier et août 2016.

A cela il faut ajouter la baisse de la production de poudre de lait, dont le beurre est un sous-produit, qui explique la carence. En effet, le cours de la poudre de lait ayant chuté -3.400 euros la tonne en 2014 contre 2.000 euros la tonne aujourd'hui- les industriels s'en détournent. D'autant que le beurre industriel fait l'objet de spéculation car il peut être congelé et stocké pendant de long mois. Les industriels du secteur attendent donc actuellement une remontée des cours pour écouler leur stock.

Résultat: la France, grande consommatrice de beurre, importe près de 90.000 tonnes de beurres depuis la Nouvelle-Zélande depuis plusieurs années. Un paradoxe alors que les producteurs laitiers français se plaignaient il y a encore quelques mois de devoir vendre leur lait à perte, notamment à cause du leader mondial du secteur, Lactalis, qui maintient les prix d'achat au plus bas.

De cette façon, les célèbres biscuits bretons devraient voir leur prix augmenter dans les mois à venir. 

 

Auteur(s) : La rédaction de FranceSoir.fr

Les biscuiteries bretonnes ont bien du mal à s'approvisionner en beurre en matière grasse pour préparer leurs gâteaux

Commentaires

-