Lidl vend du Cognac à moins de 20 euros, colère chez les vignerons

Pas "viable"

Lidl vend du Cognac à moins de 20 euros, colère chez les vignerons

Publié le :

Vendredi 02 Mars 2018 - 10:12

Mise à jour :

Vendredi 02 Mars 2018 - 10:21
Le géant allemand de la grande distribution a commercialisé une bouteille de Cognac XO au tarif dérisoire de 19,99 euros. L'entreprise a probablement imposé des négociations très dures à des producteurs qui ont traversé une passe difficile en 2016.
© HAKOB BARBERYAN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'offre est alléchante pour les consommateurs, mais elles ne passent pas pour les vignerons. La chaîne de grand magasin Lidl propose à la vente une bouteille de cognac XO pour la somme dérisoire de 19,99 euros les 50 centilitres. A titre de comparaison, et bien que les tarifs peuvent afficher d'importantes variations, la bouteille de 70 centilitres (un autre format standard) s'achète plutôt aux alentours de 80 à 100 euros. Parfois le double.

Pour les vignerons, vendre une bouteille de cognac à ce tarif –et donc l'acheter à un producteur à un tarif encore inférieur– est un acte symptomatique des déséquilibres entre la grande distribution et les producteurs dans le secteur agricole. Les représentants de l'AOC Cognac ont fait part de leur désapprobation face à une offre commerciale qui met en avant un tarif qui n'est pas viable pour les vignerons.

Mais comment Lidl a-t-il réussi ce tour de force commercial? La loi interdit en effet (hors exception comme les soldes) de vendre un produit moins cher que son coût d'achat.

Lire aussi: A Cognac, les alambics dopent le tourisme d'hiver

L'entreprise explique seulement que le stock de cognac a été acheté il y a un an, à l'époque où les cours du cognac étaient plus bas qu'ils ne le sont actuellement. Possible, mais insuffisant pour expliquer comment le magasin peut afficher un prix quatre ou cinq fois plus bas que la concurrence, à contenance égale.

L'hypothèse privilégiée (mais qui n'a pas été confirmée par Lidl) est celle de viticulteurs ayant accepté de brader leurs vieux stocks pour s'assurer un minimum de trésorerie, les exploitations de Cognac ayant été durement impactées par les conditions climatiques de l'année 2016 et plusieurs épisodes de grêle. Face au besoin urgent de faire rentrer du cash pour faire face aux charges, ils auraient pu céder à la proposition du géant allemand de la grande distribution.

Lidl a probablement profité d'une mauvaise passe des producteurs.

Commentaires

-