Louer une partie de sa résidence principale: comment ne pas payer d'impôt

Louer une partie de sa résidence principale: comment ne pas payer d'impôt

Publié le :

Jeudi 22 Février 2018 - 17:01

Mise à jour :

Jeudi 22 Février 2018 - 17:35
Il est possible de louer une partie de sa résidence principale sans payer d'impôt sur le revenu. Plusieurs conditions doivent cependant être respectées.
© LUDOVIC MARIN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Vous cherchez un moyen de rentabiliser un bien immobilier? Si vous n'avez pas les moyens d'avoir une résidence secondaire à mettre sur une plateforme de type de Airbnb, ou si vous voulez à tout prix échapper à l'impôt, pourquoi ne pas envisager de louer une partie de votre résidence principale?

En effet, alors que la législation fiscale se durcit pour les particuliers qui désirent mettre à disposition un bien immobilier qu'ils n'occupent pas constamment, la location dans son propre domicile est encore largement épargnée par les services des impôts.

La règle de base est simple: si vous mettez à disposition une location meublée dans votre logement, vous bénéficiez d'une exonération totale de l'impôt sur le revenu. Une bonne affaire donc pour vous assurer une rentrée de trésorerie défiscalisée.

Lire aussi: Locations type Airbnb: l'Assemblée vote le report de l'interdiction de cartes prépayées à 2019

Néanmoins, cette disposition généreuse en apparence est soumise à deux conditions. Primo, la partie que vous mettez à disposition d'un locataire devra être sa résidence principale. Vous ne pourrez pas échapper à l'impôt si vous mettez une chambre à disposition à des touristes de passage.

Deuxième condition, vous devez fixer un loyer "raisonnable", la location en question ne devant pas représenter un montant tel qu'elle pourrait être assimilée à une activité professionnelle d'appoint et donc être imposable. Et si vous vous demandez ce qu'est un revenu raisonnable dans ce genre de circonstances, l'administration fiscale a la réponse. Elle vient en effet d'actualiser ses montants pour 2018: le plafond est de 185 euros le mètre carré en Ile-de-France et 136 euros le mètre carré dans les autres régions de France, hors charges.

La location d'une partie de sa résidence principale est une bonne affaire sur le plan fiscal.


Commentaires

-