Moody's dégrade la note de la France

Dégradée

Moody's dégrade la note de la France

Publié le :

Lundi 21 Septembre 2015 - 11:06

Mise à jour :

Lundi 21 Septembre 2015 - 11:19
L'agence de notation américaine Moody's a annoncé, vendredi 18, avoir baissé la note de la France d'un cran en raison des faibles perspectives de croissance de l'Hexagone. Le pays passe désormais de Aa1 à Aa2.
©Brendan Mc Dermid/Reuters
PARTAGER :
-A +A

Alors que le gouvernement multiplie les efforts pour améliorer la santé de ses finances publiques, une mauvaise nouvelle est venue noircir le tableau. L'agence de notation américaine Moody's, l'une des plus importantes au monde, a annoncé vendredi 18 au soir avoir baissé d'un cran la note de la dette française, la faisant passer de Aa1 à Aa2.

Pour Moody's, plusieurs facteurs expliquent cette rétrogradation. Si elle juge les perspectives de croissance faibles en France, empêchant le pays de réduire sa dette, l'agence de notation s'inquiète également du taux de chômage. Enfin, elle regrette les "contraintes institutionnelles et politiques" qui empêchent le pays de mener à bien les réformes nécessaires."La raison principale de la décision (...) tient dans la certitude de plus en plus forte que la croissance économique française restera faible à moyen terme", a-t-elle notamment écrit dans son communiqué avant de préciser que cette tendance devrait, selon elle, perdurer "jusqu'à la fin de la décennie". L'annonce était toutefois prévisible. Au printemps dernier, Moody's avait d'ores et déjà annoncé qu'elle pourrait baisser la note de la France si elle considérait que la dette publique ne pourrait décroîre à l'horizon 2018.

Suite à cette annonce, le ministre des Finances Michel Sapin a immédiatement réagi annonçant avoir "pris acte" de cette décision. Pour lui, la France est désormais "évaluée de manière similaire par les trois principales agences de notation" (Moody's, Fitch, Standard and Poor's, NDLR). Il a également réaffirmé, par le biais d'un communiqué, "la qualité de la signature de l'Etat français" et sa  détermination à "poursuivre et amplifier" les réformes pour soutenir la croissance et l'emploi.

Malgré cette mauvaise nouvelle pour Bercy, annoncée deux semaines avant la présentation du budget 2016, Moody's a toutefois assuré, par le biais d'un communiqué, que le niveau de solvabilité du pays restait "extrêmement élevé". Le pays devrait donc pouvoir, à terme, rembourser sa dette sans grande difficulté.

Ce n'est pas la première fois que Moody's rétrograde la note de la France. En novembre 2012, les experts de l'agence de notation avait retiré le triple A au pays comme l'avait déjà fait Standard & Poor's au début de cette même année.

 

L'agence Moody's a baissé la note de la France à cause de sa "faible croissance".

Commentaires

-