Moteurs truqués: PSA risque 5 milliards d'euros d'amende

Moteurs truqués: PSA risque 5 milliards d'euros d'amende

Publié le :

Vendredi 08 Septembre 2017 - 13:51

Mise à jour :

Vendredi 08 Septembre 2017 - 14:11
La répression des fraudes qui enquête actuellement sur les moteurs prétendument truqués par PSA a chiffré l'amende encourue à 5 milliards d'euros, révèle ce vendredi "Le Monde". Un montant qui correspond à seulement 10% de son chiffre d'affaires annuel mais à plus du double de ses bénéfices.
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Cinq milliards d'euros. Le montant de l'amende que pourrait avoir à payer PSA dans l'affaire des moteurs truqués pourraient atteindre des sommets à en croire Le Monde qui révèle ce vendredi 8 le contenu du procès-verbal d’infraction de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Une sanction qui n'est encore que théorique en l'absence de condamnation.

Ce montant a été calculé en fonction du chiffre d'affaires de PSA et correspond à 10% de la moyenne de ceux réalisés en 2013, 2014 et 2015. Il faut dire que selon la DGCCRF, ce sont près de deux millions de véhicules équipés de systèmes frauduleux qui auraient été vendus par PSA entre 2009 et 2015. Ce qui représenterait un chiffre d'affaires total de 33,86 milliards d’euros, nettement plus que l'amende demandée.

Toujours est-il que si une telle amende devait tomber, elle plomberait sérieusement les finances de PSA. Au bord de la faillite en 2012, le groupe a nettement rebondi depuis et a même fait exploser ses bénéfices. Pour autant, il faudrait au moins deux ans pour qu'ils épongent une amende de 5 milliards d'euros, à supposer que la marque conserve sa dynamique face au scandale.

En 2016, PSA avait réalisé 2,15 milliards d'euros de bénéfices, enregistrant une hausse de 79%. Le premier semestre 2017 annonce un nouveau record avec déjà 1,3 milliard d'euros.

Cette amélioration des comptes avait permis en mars dernier le désengagement de l'Etat, entré au capital en 2013 pour sauver le groupe, et qui a depuis revendu ses parts à Bpifrance.

L'action Peugeot souffrait ce vendredi à la Bourse de Paris, son cours chutant de plus de 4,3% à 12h45 dans un marché en légère baisse (-0,3%). Le titre pâtissait également d'une baisse de recommandation par des analystes.

PSA est soupçonné d'avoir mis en place sur ses moteurs Euro 5 des systèmes frauduleux visant à limiter les émissions d'oxyde d'azote pendant les tests d'homologation. Pratique qui a déjà coûté chère à Volkswagen et dont est également soupçonné Renault.

Une information judiciaire a été ouverte le 7 avril dernier contre PSA. Le groupe "dément toute stratégie frauduleuse"

Sauvée de la faillite en 2013, PSA réalise désormais des bénéfices records.


Commentaires

-