L'obsolescence programmée, c'est quoi?

L'obsolescence programmée, c'est quoi?

Publié le :

Mardi 19 Septembre 2017 - 16:43

Mise à jour :

Mardi 19 Septembre 2017 - 16:52
©Pixabay
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Utilisée par certaines entreprises, l'obsolescence programmée est une stratégie qui vise à réduire la durée de vie d'un produit pour augmenter son taux de remplacement. Ce délit est puni depuis 2015 d’une peine de deux ans d’emprisonnement et d’une amende de 300.000 euros.

Il n'est pas rare qu'un produit soit victime de dysfonctionnements assez rapidement. Des problèmes qui sont dus, dans certains cas, à ce que l'on appelle l'"obsolescence programmée". Utilisée par certaines entreprises, cette stratégie vise à réduire la durée de vie d'un produit pour augmenter son taux de remplacement et provoquer un nouvel achat prématurément, selon la définition du Code de la consommation. Un délit puni depuis 2015 d’une peine de deux ans d’emprisonnement et d’une amende de 300.000 euros qui peut également être portée jusqu’à 5% du chiffre d’affaires annuel de l'entreprise incriminée. 

Cible de critiques, l'obsolescence programmée est toutefois difficile à prouver, les dossiers solides étant généralement difficiles à constituer. Mais une association a décidé de monter au créneau après avoir été alertée par de nombreux citoyens scandalisés par la faible durée de vie des imprimantes et cartouches. Suite à une enquête approfondie, Halte à l'obsolescence programmée (HOP) a donc déposé une plainte à l'encontre de plusieurs fabricants d'imprimantes dont HP, Canon, Brother et Epson. Une première en France.

"En plus de déposséder les individus de leurs droits à un usage durable des biens, ce système de production et de consommation s’appuie sur une extraction de matières premières, d’exploitation de terres et de ressources qui arrive à ses limites", a expliqué HOP sur son site Internet précisant que les "informations concernant la réparabilité des produits, leurs durées de vie ou la garantie réelle du constructeur et du législateur sont souvent cachées à l’acheteur intentionnellement". Au total, selon une étude de l'Ademe datant de 2015, chaque Français jette en moyenne tous les ans entre 16 et 20 kilos de déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE). Ils sont 87% à estimer que les fabricants ne facilitent pas la réparation.

Pour rappel, il existe l'obsolescence fonctionnelle et l'obsolescence psychologique. La première est mentionnée dès lors que le produit ne fonctionne plus pour des raisons techniques. La seconde, elle, est évoquée lorsque le produit, toujours en bon état de fonctionnement, ne correspond plus aux désirs de l'utilisateur. Un comportement lié généralement à la sortie de nouveaux modèles sur le marché.

L'obsolescence programmée est puni d’une peine de deux ans d’emprisonnement et d’une amende de 300.000 euros.


Commentaires

-