Obtenir un crédit immobilier en CDD? Nos conseils pour négocier

Immo et précarité

Obtenir un crédit immobilier en CDD? Nos conseils pour négocier

Publié le :

Lundi 12 Mars 2018 - 15:05

Mise à jour :

Lundi 12 Mars 2018 - 15:11
Les salariés occupant un emploi précaire ne sont pas forcément exclu du crédit immobilier, même s'ils partent avec un lourd handicap. Il est possible de convaincre un banquier de prêter sous réserve de donner une image précise de sa carrière en CDD.
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les taux d'intérêts ont rapidement calmé leurs velléités haussières de l'été 2017 et restent très bas. Les banques sont prêtes à allonger les durées pour mieux s'adapter à la hausse immobilière en zone tendue. Bref, les conditions sont réunies pour espérer un crédit dans de bonnes conditions. Encore faut-il y accéder. Problème: vous êtes en CDD ou intérim (comme plus de 80% des nouvelles embauches) alors que les banquiers ne font guère mystère de leur écrasante préférence pour les CDI (ou les fonctionnaires titulaires). Fichu? Pas forcément.

Les banques sont parfois prêtes en effet à laisser leur chance aux salariés en contrat à durée déterminée. Ceux qui sont en couple avec une personne en CDI et qui empruntent à deux sont privilégiés bien sûr (ils auront malgré tout des conditions probablement moins favorables que deux CDI), mais même un CDD seul peut envisager l'achat immobilier avec crédit.

Lire aussi: Immobilier - Une banque propose des crédits sur 35 ans

Si vous gagnez très bien votre vie en CDD et que vous vous éloignez fortement de la barrière des 33% d'endettement, ou si vous avez un apport personnel important (idéalement au moins 15% du montant du bien), vous avez une carte à jouer. Elle sera même très favorable si les deux conditions sont réunies.

Le banquier va ensuite être plus tatillon sur votre parcours professionnel. Si un contrat de travail en CDI avec une période d'essai dépassé suffit largement à monter un dossier de crédit, votre carrière sera scrutée en cas de CDD. Eléments majeurs: la durée de votre contrat en cours bien sûr, mais aussi la cohérence de votre parcours et même votre profession. Si votre carrière se résume par exemple à une succession de CDD sans interruption depuis 18 mois ou deux ans, dans la même branche, votre banquier percevra (que cela soit vrai ou non) que vous avez une certaine "stabilité" dans un secteur donné, avec une compétence facilement monnayable dans le marché de l'emploi. Et donc un risque de défaillance plus réduit. A l'inverse, si vous avez connu des interruptions dans votre carrière, et que vous changez fréquemment de métier (notamment les intérimaires), vous risquez d'être identifié comme un profil "à risques". Et si vous êtes un profil ambiguë, n'hésitez pas à argumenter pour bien montrer que vous êtes dans le premier cas de figure, et non pas le second.

Aller plus loin - Immobilier: 2018 sera "dynamique", après l'"excellente" année 2017 (Crédit foncier) 

Sachez enfin qu'un banquier sera plus sensible à un achat immobilier pour un bien… que vous n'habiterez pas. En effet, un bien acheté pour être loué assurera à l'emprunteur un second revenu dont le montant sera approximativement celui du crédit mensuel à rembourser. Une manière pour la banque, là encore, de se couvrir par rapport à un logement où l'emprunteur habite et où le remboursement ne dépendra que de la poursuite ou non d'un emploi précaire.

Emprunter en CDD, c'est possible.

Commentaires

-