L'oeil d'Archer

©Joel Saget/AFP

Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte en partenariat avec "FranceSoir" les principales questions économiques et budgétaires, visibles ou plus discrètes, qui animent le débat politique en France et en Europe.

L'annonce lors de la campagne d'une couverture chômage pour les indépendants est en train de se transformer en réforme, aux contours encore flous. Et pour cause, la couverture de ces populations fait face à des réalités très diverses, entre les indépendants qui veulent cotiser, ceux qui ne veulent pas, ou ceux qui cotisent déjà ailleurs. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, analyse pour "France-Soir" les raisons pour lesquelles le dossier s'annonce épineux pour le gouvernement.
Le groupe EDF a dévoilé lundi un "plan solaire" sur 15 ans pour développer massivement le photovoltaïque en France, augmentant sa capacité à 30 gigawatts. Mais entre les difficultés foncières et le coût conséquent pour une entreprise en délicatesse financière, il reste un long chemin entre l'annonce et la réalité. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, analyse pour "France-Soir" les obstacles à venir pour ce projet.
Le groupe d'experts mené par l'économiste Gilbert Cette a remis ses propositions sur une évolution du Smic, qui passe notamment par une réforme pouvant amener au gel du salaire minimum, au détriment même du pouvoir d achat des plus modestes. Pas sûr cependant que ce rapport ne soit suivi d'effet, le gouvernement ne pouvant plus se défausser sur un mécanisme externe pour les évolutions du salaire minimum. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, analyse pour "France-Soir" ce dossier explosif.
Emmanuel Macron est en déplacement au Burkina Faso, en Côte d'Ivoire et au Ghana. Il espère pouvoir proposer sa nouvelle vision d'un "partenariat renouvelé" à un continent qui évolue sans doute plus vite que certains réflexes français de gestion des dossiers "africains". Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, développe pour "France-Soir" son analyse de ces nouveaux rapports.
Emmanuel Macron a procédé comme prévu à un (mini) remaniement ministériel vendredi. Benjamin Griveaux devient porte-parole du gouvernement, le député Olivier Dussopt est nommé aux côtés de Gérald Darmanin et Delphine Gény-Stephann aux côtés de Bruno Le Maire. C'est sur ces deux derniers noms, qui remettent l'industrie au premier plan, que Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, apporte son analyse à "France-Soir".
Le gouvernement a confirmé que le prélèvement à la source sera effectif pour l'année 2019. Si la réforme peut paraître "pratique" à certains contribuables, elle cache son lot de désagréments que les salariés vont rapidement découvrir. Elle serait surtout le premier pas vers une réforme plus vaste qui viserait à mettre fin à la fiscalisation par ménage pour se diriger vers impôt entièrement personnalisé. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, détaille pour "France-Soir" les revers de ce changement majeur.
Au fur et à mesure que sont dévoilés les dossiers suspects issus des "Paradise Papers" et impliquant des personnalités mondialement connues, certains intéressés tenteront de se défendre en arguant que les pratiques utilisées sont légales, ce qui est vrai, et ce qui différence l'optimisation fiscale de l'évasion fiscale. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, rappelle pour "France-Soir" comment cette distinction importe peu aux yeux du grand public.
Si les perspectives de l'équilibre du régime général de retraite des salariés du privé s'annoncent un peu meilleures, il n'en est pas de même pour la fonction publique. La retraite des agents se heurte à des impasses démographiques tout en bénéficiant de la garantie de l'Etat transformant le tout en problématique budgétaire. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, rappelle pour "France-Soir" les données d'un problème insoluble en apparence.
Il faut se réjouir de la baisse marquée du nombre de chômeurs en septembre (-1,8%), la plus forte depuis un an. Mais cette bonne nouvelle objective ne doit pas faire oublier le chemin qu'il reste à parcourir pour lutter contre le chômage de masse, endémique et structurel en France, analyse Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, pour "FranceSoir".
La polémique née autour du grand "déballage" sur les affaires de harcèlement sexuel ne doit pas rester sans effet. Au-delà de la démarche, la parole des femmes sur les réalités du monde du travail doit amener à une prise de conscience des réalités quotidiennes, des inégalités et de la dimension indépassable de certaines si une action publique vigoureuse n'est pas initiée. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte pour "FranceSoir" les différents écueils de la condition féminine dans la vie professionnelle en France.
Emmanuel Macron n'a jamais fait mystère, même s'il est parfois resté discret, sur sa volonté de "nationaliser" l'Unedic, retirant de fait la gestion de l'assurance-chômage des mains des partenaires sociaux. Un souhait qui en dit long sur la considération du président de l'Elysée pour le paritarisme. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte pour "FranceSoir" les ressorts de cette volonté... et ses dérives pour les comptes publics.
La fiscalité environnementale est décidément un secteur riche en échecs pour les finances publiques. Le 1er janvier prochain entrera en vigueur le "Gemapi", un nouvel impôt local devant financer les installations de lutte contre les inondations. Voté il y a trois et n'entrant en vigueur qu'en 2018, son principe est déjà discuté. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte pour "FranceSoir" la probable catastrophe fiscale à venir.
La transformation de l'ISF en Impôt sur la fortune immobilière (IFI) fait couler beaucoup d'encre. En ne prenant en compte que l'immobilier au détriment de certaines valeurs mobilières dite "de luxe", l'exécutif envoie un signal malgré le montant dérisoire que représente les bien concernés, le tout occultant la vraie dimension de cette évolution fiscale. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte pour "FranceSoir" les enjeux politiques de cette réforme.
La réforme de l'ISF (Impôt de solidarité sur la fortune) qui va devenir l'IFI (Impôt sur la fortune immobilière) pourrait rapidement devenir une épine dans le pied du gouvernement que l'on accuse déjà de favoriser "les riches". Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte pour "FranceSoir", les conséquences de la création de ce nouvel impôt qui apparaît déjà périlleux.
Positionnement face au général de Villiers, baisse de dotations aux collectivités locales et tentative de s'imposer au Sénat... Emmanuel Macron a échoué à s'installer massivement dans la chambre haute. Un premier échec électoral quatre mois après son accession à l'Elysée qui doit le pousser à se poser des questions. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte pour "FranceSoir" les interrogations présidentielles.
Jeudi 14, l'OCDE a apporté dans un rapport son soutien et son jugement positif aux projets de réformes d'Emmanuel Macron, emboîtant ainsi le pas au FMI. Mais l'argumentaire de l'organisation est étrange, entre conclusions précipitées –alors que les ordonnances ne sont pas encore adoptées– et courte vue dans l'analyse. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte pour "FranceSoir" les "bizarreries" de cette étude.
Le nombre croissant d'animaux de type "grand gibier" comme les sangliers ou les chevreuils fait grimper le nombre de sinistres et les ravages dans les cultures. Ce problème, issu notamment de la baisse du nombre de chasseurs, génèrent une perte pour les finances publiques qui essaient de se défausser sur les assurances. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte pour "FranceSoir" ce phénomène méconnu qui coûte presque aussi cher... que l'économie sur les APL!
C'est la grande réforme du marché du travail voulue par Emmanuel Macron. Et pourtant, des risques juridiques pour les ordonnances, aux risques de détourner le plafond des prud'hommes en passant par les carences sur la question de la formation, les failles de ce paquet global sont nombreuses. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte pour "FranceSoir" les points faibles qui se cachent derrière les ordonnances.
Les ordonnances sont maintenant connues. Au-delà de la réponse de "la rue", c'est un combat plus discret mais plus complexe qui commence: les probables recours devant le Conseil constitutionnel. Et face au nombre élevé d'articles du code du travail concernés, ainsi qu'à la détermination des opposants, certaines mesures pourraient être abandonnées faute de conformité juridique. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte pour "FranceSoir" le bras de fer légal qui s'annonce.
Si le contenu exact des ordonnances relatives à l'évolution du droit du travail ne sont pas connues avec certitude, Emmanuel Macron et son équipe n'ont jamais caché leur volonté de mettre la France sur les rails de la "flexisécurité". Reste que l'Hexagone n'est pas nécessairement le terrain idéal pour ce type de réformes, dont on ne voit pour l'instant que l'aspect "flexibilité". Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte pour "FranceSoir" les risques d'une telle stratégie.
Emmanuel Macron a tenu contre vents et marées son projet d'exonérer 80% des contribuables de taxe d'habitation. Les collectivités sont inquiètes et ne croient pas dans la durée à une compensation "à l'euro près". De quoi craindre le pire pour l'évolution de la taxe foncière, entre des exécutifs locaux en manque de fonds publics et un président qui ne cherche pas à défendre les propriétaires immobiliers. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte pour "FranceSoir" pourquoi un dossier "taxe foncière" pourrait bientôt être ouvert.
Malgré le signal positif envoyé par l'exécutif sur la baisse à venir de la fiscalité, l'Etat devra trouver des marges de manœuvre pour réduire la dépense. Et un relais possible d'économies réside dans les budgets et la fiscalité dédiés aux "agences" diverses et variés dont les effectifs et les moyens ont grimpé en flèche, sans réelle justification globale. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte pour "FranceSoir" ce qui se cache derrière ces organismes méconnus à la fiscalité dédiée.
Lors de son discours de politique générale mardi, Edouard Philippe a détaillé un programme fiscal certes conséquent, mais émaillé de nombreux reports dans le calendrier. Un signe, peut-être, que le gouvernement ne veut pas se lancer dans une politique contracyclique par rapport à la situation actuelle, malgré le déficit budgétaire accumulé. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte pour "FranceSoir" les enjeux contradictoires auxquels doit faire face la nouvelle équipe exécutive sur la question fiscale.
Emmanuel Macron et son Premier ministre Edouard Philippe sont aux commandes pour relancer la machine France, dans un contexte macroéconomique favorable. Mais ils doivent aussi composer avec les erreurs budgétaires du quinquennat Hollande qui ne sont pas effacées avec le départ de l'ancien locataire de l'Elysée. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte pour "FranceSoir" les fardeaux qui pourraient rapidement assombrir la dynamique Macron, qui se refuse à un collectif budgétaire.
Les législatives qui s'annoncent semblent bien parties pour initier un changement de têtes à l'Assemblée nationale. Emmanuel Macron, lui, pourrait profiter de cette occasion pour nommer à la tête de la commission des finances un futur député LREM pour s'assurer d'une meilleure influence sur cet organisme puissant. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte en partenariat avec "FranceSoir" pourquoi le nouveau président pourrait rompre avec une tradition initiée par Nicolas Sarkozy.
Le dernier rapport de la Cour des comptes sur les derniers comptes du quinquennat Hollande sont cinglants pour la gestion de l'ancien président. Les sages de la rue Cambon, particulièrement sévères, émettent des inquiétudes et estiment que la réduction du déficit est en réalité masquée par des arrangements comptables. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte en partenariat avec "FranceSoir" les arguments de la Cour.
Emmanuel Macron l'avait annoncé au cours de sa campagne, il ne mobilisera pas la nouvelle Assemblée nationale (où il espère bien obtenir la majorité) pour concevoir une loi de finances rectificative. Un choix dommageable car les prévisions macroéconomiques ne s'annoncent pas aussi bonnes que les hypothèses utilisées par la majorité sortante, et une nouvelle occasion manquée de reposer les principaux problèmes sur la table. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte en partenariat avec "FranceSoir" pourquoi il s'agit là d'un rendez-vous manqué.
Marine Le Pen puis Emmanuel Macron se sont rendus sur le site Whirlpool d'Amiens promis à la délocalisation, le tout dans une ambiance électrique qui pèsera peut-être sur ce second tour. Les deux candidats ont fait part de leur vision, mais n'ont pu masquer leur impuissance face à la fermeture d'un site rentable, qui n'a pas de problèmes ni de formation, ni de commandes. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte en partenariat avec "FranceSoir" la complexité du cas Whirlpool.
Il est, selon les sondages, aux portes du second tour. Il a surtout réussi à agréger derrière sa personnalité –et peut-être son programme– une bonne partie de l'électorat de gauche. Jean-Luc Mélenchon promet des mesures assez radicales côté économique, avec notamment une relance massive de 273 milliards d'euros. Jean-Yves Archer spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte pour "FranceSoir" la dimension théoriquement possible, mais concrètement hasardeuse, du programme du candidat de "La France insoumise".
Lors de son meeting à Pau tenu mercredi dernier, Emmanuel Macron a réaffirmé son indépendance et son intention d'instaurer de nouvelles mesures fiscales concernant l'immobilier, comme l’exonération de la taxe d’habitation ou la réforme de l'ISF. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte pour "FranceSoir" les propositions du candidat d'En Marche en matière de fiscalité immobilière.
Le débat politique est propice à se lancer dans des comparaisons, notamment sur le chômage, pour en tirer des conclusions bien souvent hâtives, notamment quand on évoque l'Allemagne. Outre-Rhin, la réalité démographique mais aussi la structure du marché de l'emploi rendent les rapprochements hasardeux. Jean-Yves Archer, dirigeant du cabinet Archer, décrypte pour "FranceSoir" les spécificités du marché de l'emploi allemand, qui brouille l'analyse statistique.
Selon une information du journal "Le Monde", l'Etat va finalement nationaliser les chantiers navals de STX à Saint-Nazaire, faisant jouer son droit de préemption au détriment de l'acquéreur italien Fincantieri. Dans une publication du 6 avril, Jean-Yves Archer, dirigeant du cabinet Archer, décryptait pour "FranceSoir" les dangers que représentait la vente à l'entreprise transalpine.
Le Royaume-Uni vient d'enclencher la procédure définitive de sortie de l'Union européenne. Malgré les avertissements des pessimistes, ou de ceux qui espèrent récupérer du potentiel économique que le pays perdrait en s'isolant, Londres traversera sans trop de difficultés la séparation d'une Europe qui, elle, restera empêtrée dans ses labyrinthes bureaucratiques. L'économiste Jean-Yves Archer, dirigeant du cabinet Archer, décrypte pour "FranceSoir" les raisons pour lesquelles le Royaume-Uni n'a pas trop de souci à se faire.
Et si les pays d'Europe mutualisaient une partie de leur dette dans un pot commun pour s'en désengorger de manière solidaire? C'est en tout cas la volonté de Benoît Hamon, inspiré par l'économiste Thomas Piketty. Ce souhait n'a pourtant aucune chance de se réaliser, face au refus catégorique de l'Allemagne, qui n'y voit aucun intérêt. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte en partenariat avec "FranceSoir" l'impasse de cette mesure.
Si le programme dévoilé par Emmanuel Macron apparaît relativement classique dans bien des domaines, il porte une véritable "bombe" qui a été assez peu commentée par les observateurs: un rejet du paritarisme pour les retraites, le chômage ou la formation professionnelle qu'il veut remplacer par un système intégralement étatisé, court-circuitant les syndicats. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte en partenariat avec "FranceSoir" le projet du candidat.
Les négociations de l'Unédic devraient reprendre avec l'annonce du Medef de son retour à la table des discussions interrompues depuis juin. L'assurance chômage reste endettée, et ce fardeau chronique est en partie alimenté par l'Etat. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte en partenariat avec "FranceSoir" les menaces et l'opacité des comptes de l'Unédic.
EDF a annoncé jusqu'à 7.000 suppressions de postes pour essayer de rééquilibrer sa situation financière dans le rouge. Mais le choix des effectifs comme variable d'ajustement n'est qu'une solution éloignée de la réalité –et de l'ampleur financière– des vrais problèmes de l'entreprise. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte en partenariat avec "FranceSoir" le faible impact qu'aura ce plan sur les enjeux réels de l'avenir.
Le président américain a fait part de sa volonté de revenir sur la loi Dodd-Franck instaurée après la crise de 2008 pour réguler la finance bancaire outre-Atlantique. Un tel choix pourrait relancer le dumping entre les établissements bancaires et faire gonfler un peu plus encore la bulle du "shadow banking", la finance de l'ombre hors contrôle. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte en partenariat avec "FranceSoir" les leviers de la mécanique infernale.
Selon les statistiques dévoilées mardi, le nombre de chômeurs a baissé en 2016 (malgré une hausse finale en décembre). Mais les chiffres dont se flatte le ministère du Travail ne concernent que les chômeurs de catégorie A, ceux qui n'ont aucun emploi mais en cherche activement un. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte en partenariat avec "FranceSoir" les différentes réalités du chômage, qui relativise l'optimisme affiché sur l'année écoulée.
François Hollande souhaite que le budget de la défense atteigne 2% du PIB d'ici cinq ans pour faire face aux nouveaux enjeux internationaux. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte en partenariat avec "FranceSoir" les raisons qui devraient pousser à aller encore au-delà.
Lors de son meeting à Pau tenu mercredi dernier, Emmanuel Macron a réaffirmé son indépendance et son intention d'instaurer de nouvelles mesures fiscales concernant l'immobilier, comme l’exonération de la taxe d’habitation ou la réforme de l'ISF. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte pour "FranceSoir" les propositions du candidat d'En Marche en matière de fiscalité immobilière.
La Cour des comptes publie ce jeudi son audit confirmant les fuites qui évoquent un dérapage budgétaire sur le dernier exercice budgétaire d'environ 9 milliards d'euros. La faute à un mélange de dissimulation et d'incompétence. Et qui risque surtout de ne pouvoir être résolu autrement que par la dette, pour ne pas casser la bonne dynamique de croissance. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte pour "FranceSoir" les dessous de ce nouveau "couac" pour les finances publiques.

Dossiers