Panne à Montparnasse: la SNCF va perdre gros au profit des compagnies aériennes, de bus ou de covoiturage

Panne à Montparnasse: la SNCF va perdre gros au profit des compagnies aériennes, de bus ou de covoiturage

Publié le :

Mardi 01 Août 2017 - 16:47

Mise à jour :

Mardi 01 Août 2017 - 17:11
© MATTHIEU ALEXANDRE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Suite à la panne qui a paralysé la gare Montparnasse, à Paris, ces derniers jours, la SNCF, qui va devoir indemniser plusieurs milliers de voyageurs. La facture risque d'être salée. Les compagnies aériennes, de bus ou encore de covoiturage, elles, se frottent les mains.

Des milliers de Français se sont retrouvés bloqués à la gare Montparnasse, à Paris, depuis dimanche 30, suite à la panne qui a immobilisé la plupart des trains pendant plusieurs jours. La facture pour la SNCF, qui a promis de rembourser les billets des voyageurs concernés, s'annonce salée.

Au total, 55.000 voyageurs dimanche et 30.000 lundi sont à indemniser, a rapporté Europe 1, en plus des coupons de 20 euros qui ont été distribués aux passagers pour payer des taxis, l'incident de ce week-end devrait coûter plusieurs millions d'euros à la SNCF.

De leur côté, les autres moyens de transports tel que l'avion, les bus ou les covoiturages se frottent les mains."On se rend compte, et ce n'est pas la première fois, que des clients de la SNCF viennent chez nous. On avait déjà eu des pics de fréquentation assez incroyables lors des grèves de la SNCF", a expliqué au micro d'Europe 1 Yvan Lefranc-Morin, le directeur France de Flixbus. En effet, les compagnies de bus Transdev ou Flixbus ont pu bénéficier d'une hausse des réservations allant jusqu'à 30% au départ de Paris.

La compagnie de covoiturage Blablacar a, elle aussi, pu profiter de 15% de réservations supplémentaires. Même son de cloche pour les compagnies aériennes. Tous les vols à destination de Nantes, Brest, Rennes et Bordeaux affichaient complets chez Air France depuis le début de la panne, tout comme les vols au départ de Nantes en direction de la capitale.

Alors que la facture risque de s'élever à plusieurs millions pour la SNCF, les moyens de transports parallèles ont tous vu leur réservation explosée.


Commentaires

-