Pénalisé par la Chine, Carrefour voit ses ventes reculer en 2016

Pénalisé par la Chine, Carrefour voit ses ventes reculer en 2016

Publié le :

Jeudi 19 Janvier 2017 - 11:40

Mise à jour :

Jeudi 19 Janvier 2017 - 11:40
©Thomas Samsom/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Carrefour a annoncé des ventes en légère baisse pour 2016, mais peut être satisfait de ses performances à l'international, puisque cela représente 57% des ventes totales du groupe.

Le groupe de grande distribution français Carrefour a annoncé ce jeudi 19 des ventes 2016 en légère baisse de 0,7%, à 85,7 milliards d'euros, pénalisé par la Chine et après une année en dents de scie en France, tandis que l'Europe et l'Amérique latine se portent bien.

Sur le seul quatrième trimestre, les ventes augmentent de 4,2% (+3% en organique), à 23,36 milliards d'euros. Ce chiffre est supérieur aux prévisions des analystes qui tablaient sur 23,24 milliards d'euros. Retraité des changes, de l'essence et des effets calendaires, la performance annuelle du groupe ressort en progression de 3%.

Sur 2016, "l'effet de changes et l'effet du prix de l'essence restent défavorables à hauteur de 3,4% et de 0,6% respectivement, et l'effet calendaire s'établit à +0,1%", précise Carrefour dans un communiqué.

"2016 est notre cinquième année de croissance en comparable", s'est félicité ce jeudi le directeur financier du groupe, Pierre-Jean Sivignon, lors d'une conférence téléphonique. "Nous y enregistrons notre plus fort taux de croissance organique sur les cinq dernières années", a-t-il précisé.

Le directeur financier a par ailleurs confirmé que Carrefour serait "très proche du consensus médian" d'Ebit annuel prévu par les analystes, et actuellement situé à 2,39 milliards d'euros, après avoir été revu à la baisse plusieurs fois.

La performance annuelle du distributeur a notamment été portée par l'international, qui représente 57% des ventes totales du groupe. L'Europe affiche ainsi une hausse des ventes de 1,4%, à 22,44 milliards d'euros.

L'Amérique latine ressort en hausse de 0,9%, à 16,25 milliards d'euros, tirée par l'Argentine mais aussi le Brésil, où le groupe résiste mieux à la crise que certains de ses concurrents en raison de son modèle à dominante alimentaire.

L'Asie reste en revanche toujours difficile, reculant de 7,8%, à 6,88 milliards d'euros. Si Taïwan continue de voir ses ventes progresser depuis deux ans, la Chine reste en repli marqué (-11,6%), même si le groupe note "une amélioration séquentielle" depuis quelques trimestres.

La France affiche elle des performances contrastées, avec une proximité qui progresse (+3,2%), mais des hypermarchés qui apparaissent toujours en difficulté (-2,6%). Sur l'année, le chiffre d'affaires hexagonal ressort en baisse de 1,2% (+0,3% à comparable), à 40,12 milliards d'euros.

"Notre performance en France reste solide dans un contexte difficile", a estimé M. Sivignon. "Nous gagnons des parts de marché", a-t-il souligné. "Par ailleurs, nos ventes alimentaires, qui représentent 83% des ventes totales, apparaissent en hausse sensible", a ajouté le directeur financier.

Enfin, après un troisième trimestre en retrait, les trois derniers mois de l'année ont permis à Carrefour de revenir dans le vert en France, à +0,9% en publié (+0,7% en comparable).

 

Si au niveau des ventes, l'ensemble de 2016 est légèrement en baisse pour Carrefour, le dernier trimestre est favorable au groupe de grande distribution français.


Commentaires

-