Pouvoir d'achat: le gouvernement lance un simulateur

Nouvelles mesures

Pouvoir d'achat: le gouvernement lance un simulateur

Publié le :

Jeudi 21 Décembre 2017 - 11:38

Mise à jour :

Jeudi 21 Décembre 2017 - 11:44
Alors que l'Insee a estimé mardi que le pouvoir d'achat allait baisser de 4,5 milliards d'euros en 2018, information contestée par le porte-parole du gouvernement, le ministère a lancé ce jeudi un simulateur. Celui-ci permet aux Français de savoir (à titre indicatif) s'ils sont concernés par les mesures mises en place par le gouvernement.
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Si certains s'y perdent parmi toutes le nouvelles mesures fiscales mises en place, le gouvernement propose depuis ce jeudi 21 un simulateur de pouvoir d'achat. La page ne fournit que des informations à titre indicatif.

Elle permet cependant de se rendre compte de la conséquence de la baisse des cotisations sociales, de la hausse de la CSG ou encore de la suppression progressive de la taxe d'habitation. Pour pouvoir accéder au résultat, pas besoin d'identification. Il faut simplement se munir de son dernier avis d'imposition, pour renseigner son dernier revenu fiscal, et du montant de sa taxe d'habitation.

Il faut aussi renseigner son revenu brut, le montant annuel ou mensuel, ainsi que sa situation familiale et professionnelle.

Selon le simulateur, un couple sans enfant, gagnant chacun 4.500 euros brut par mois avec un foyer fiscal de 26.000 euros et une taxe d'habitation à hauteur de 500 euros, gagnera 175 euros par mois (2.100 euros par an) à la fin du quinquennat.

A voir aussi: CSG, tabac, vaccins, taxe soda: les principales mesures du budget de la Sécu

D'un autre côté, l'Insee n'est pas tout à fait d'accord avec l'optimisme du gouvernement. Dans sa note de conjoncture publiée mardi 19, l'institut craignait une baisse du pouvoir d'achat des français de 4,5 milliards d'euros rien que pour l'année 2018.

Les analystes de l'Insee ont pris en compte la hausse du prix du tabac ou encore celles des carburants et de la CSG. Mais pour le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux, leur "raisonnement n'est pas totalement exact", comme le cite BFMTV.

En effet l'ancien député a indiqué que l'Insee avait fait ses calculs sur la base d'une consommation équivalente. Seulement, le gouvernement a fait le choix d'augmenter les prix du tabac et des carburants pour faire baisser leur consommation.

> Pour accéder au simulateur, cliquez ici

Le gouvernement a mis au point un simulateur de pouvoir d'achat pour découvrir les conséquences des nouvelles mesures fiscales sur les foyers français.

Commentaires

-