Retraite et hausse de la CSG: l'année 2018 marque la baisse des pensions

Pouvoir d'achat en baisse

Retraite et hausse de la CSG: l'année 2018 marque la baisse des pensions

Publié le :

Mercredi 03 Janvier 2018 - 12:52

Mise à jour :

Mercredi 03 Janvier 2018 - 13:06
Comme annoncé, l'année 2018 commence avec une hausse de la CSG touchant aussi bien les salaires ou l'épargne que les retraites. Sauf que ces dernières ne profiteront d'aucune baisse de cotisations pour compenser, la perte s'avère donc sèche.
© JOEL SAGET / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

C'est début février que les retraites pourront constater la réalité du changement survenu en 2018: l'impact de la hausse de la CSG sur leur pouvoir d'achat.

En effet, le taux de CSG sur les retraites est passé depuis le 1er janvier de 6,6% (plus 0,5% de CRDS) à 8,3%. Les salariés, eux, sont passés de 7,5% à 9,2%. Sauf que ces derniers voient la hausse du prélèvement compensée par une baisse des cotisations chômage et maladie. Il n'en est rien pour les retraités qui, eux, encaissent une perte de pouvoir d'achat pure et simple.

Pour rappel cependant, cette hausse ne s'applique qu'aux retraités dont le revenu par part fiscale est d'au moins 14.375 euros brut annuels. Les retraités pour lesquels ce chiffre est compris entre 10.996 euros et 14.375 euros garderont un taux réduit de 3,8%. Ceux qui se trouvaient en-dessous de 10.996 euros étaient déjà exonérés de CSG, l'exemption va se poursuivre.

Lire aussi: CSG/fonctionnaires: compensation "intégrale" pour les collectivités territoriales et les hôpitaux

Un retraité gagnant 1.200 euros mensuels, un niveau de pension permettant d'être juste au-dessous des 14.375 euros, devra supporter au final une perte de 245 euros de ses revenus. Pour une pension mensuelle brute de 1.800 euros, environ 350 euros par an. Le taux normal concerne environ 60% des retraités.

Pour rappel enfin, cette hausse de la CSG, qui touche aussi bien les salaires que les plus-values immobilières, les contrats d'assurance vie ou la quasi-totalité des placements d'épargne, touche aussi, aux mêmes taux, les retraites complémentaires Agirc et Arrco.

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

L'année 2018 marque une baisse du pouvoir d'achat des retraités à cause de la hausse de la CSG.

Commentaires

-