Retraite - Hausse de votre pension: ce que vous allez gagner le 1er octobre (et peut-être perdre ensuite)

Retraite - Hausse de votre pension: ce que vous allez gagner le 1er octobre (et peut-être perdre ensuite)

Publié le :

Mercredi 20 Septembre 2017 - 15:58

Mise à jour :

Mercredi 20 Septembre 2017 - 16:08
Le gouvernement a confirmé la hausse des retraites. Si vous touchez une pension, elle sera revalorisée de 0,8% à partir du 1er octobre, soit le premier vrai coup de pouce depuis quatre ans. Mais les retraités les plus "aisés" vont vite déchanter.
© JOEL SAGET / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Il n'était pas obligé d'appliquer la hausse, et il ne l'a d'ailleurs pas fait pour le livret A. Mais le gouvernement l'a confirmé: oui, les retraites vont bien augmenter le 1er octobre prochain. Pas forcément une envolée –les pensions ne grimperont "que" de 0,8%– mais le geste représente le vrai premier coup de pouce pour des retraités qui allaient déjà supporter de plein fouet la hausse de la CSG de 1,7 point le 1er janvier.

La hausse n'est cependant pas anodine. En 2015, la revalorisation du 1er octobre n'avait été que de 0,1%. Et c'était même un zéro pointé en 2015 et 2014. Mais une nouvelle donne intervient cette année, l'inflation. Ou plus exactement, le mode de calcul utilisé depuis 2016 pour déterminer l'évolution souhaitable des pensions, qui prend en compte les indices mensuels d'évolution des prix à la consommation (hors tabac, qui est lui promis à une envolée).

Concrètement pour votre porte-monnaie, si vous êtes retraité, une pension de 1.000 euros sera revalorisée de 8 euros mensuels, soit un gain net de 96 euros par an. Cependant, la revalorisation ne concerne pas le "minimum vieillesse" (officiellement, "l'Allocation de solidarité aux personnes âgées") qui bénéficie aussi d'un système similaire de revalorisation, mais qui se déclenche chaque 1er avril.

Tous les retraités bénéficieront donc d'une hausse de leurs revenus, pendant au moins trois mois. Ensuite, la hausse de la CSG va s'enclencher pour les retraités gagnant au moins 1.376 euros. A ce niveau de pension, il faudra verser 24 euros de plus par mois au titre de ce prélèvement. De quoi relativiser la hausse des pensions au 1er octobre, qui sera annihilé (et même au-delà).

Mais pour les retraités en-dessous de ce seuil de revenu, ce gain de revenus sera le plus important enregistré depuis quatre ans. En 2013, la hausse annoncée avait été de +1,3%. Le dernier vrai "coup de pouce" avant le gel des pensions.

La hausse représente un vrai coup de pouce qui risque d'être réduite à néant par la hausse de la CSG.


Commentaires

-