Richesse: la France bien placée dans l'UE

Richesse: la France bien placée dans l'UE

Publié le :

Mardi 27 Octobre 2015 - 13:56

Mise à jour :

Mardi 27 Octobre 2015 - 14:16
Selon les nouveaux indicateurs de richesses, la France se situe au-dessus de la moyenne de l'Union européenne dans six cas sur 10. Elle se distingue notamment dans la lutte contre la pauvreté, les inégalités ou la santé, mais est à la traîne sur la dette.
©Durand Florence/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

En termes de richesse, la France est légèrement au-dessus de la moyenne des pays européens. Ce sont les conclusions d'un rapport publié ce mardi par le gouvernement et concernant les indicateurs alternatifs au produit intérieur brut (PIB). En effet, la puissance économique d'un pays est communément  liée à son PIB, mais cet indicateur  a ses limites, notamment parce qu'il ne reflète pas nécessairement la qualité de vie d'une population.

Dix nouveaux indicateurs, aussi bien liés aux revenus qu'à la santé, l'éducation ou l'écologie, ont ainsi été mis en place par une loi en avril dernier. La France se situe au-dessus de la moyenne européenne dans six critères sur 10.

Pour ce qui est de la lutte contre la pauvreté, la France est un bon élève de l'Union européenne. Ainsi, 12% des Français se trouvaient en 2014 en situation de difficulté économique durable contre 19,6% pour la moyenne européenne. De même pour ce qui est des inégalités. L'écart de revenus entre les 20% de ménages français les plus riches et les 20% les plus pauvres est de 4,3 contre 5 pour le reste de l'UE.

La France reste également au-dessus de la moyenne pour ce qui est de l'éducation et de la santé. Ainsi, les sorties précoces du système scolaire ne concerne que 8,5% des 18-25 contre 11% en moyenne dans l'UE. L'espérance de vie en bonne santé est quant à elle de 64,4 ans pour les femmes et de 63 ans pour les hommes.

Sur l'effort de recherche, soit la part des dépenses intérieures consacrées à la recherche et au développement, la France reste là encore au-dessus de la moyenne (2,3% contre 1,9%). Toutefois, le rapport note un réel retard par rapport aux premiers de ce classement, notamment les pays nordiques qui dépassent les 3%.

Mauvais point en revanche pour la France: la dette. L'Hexagone est à la traîne aussi bien pour ce qui est de la dette publique (96% du PIB français contre une moyenne européenne de 87%), que pour la dette des entreprises. La préservation des sols est également pointée du doigt avec 5,8% des sols français bitumés ou construits contre 4,6% dans l'UE.

 

Les nouveaux indicateurs de richesse ont été mis en place pour pallier aux limites du seul PIB.


Commentaires

-