Soldes: premier samedi morose à Paris, la faute aux gilets jaunes?

Soldes: premier samedi morose à Paris, la faute aux gilets jaunes?

Publié le :

Dimanche 13 Janvier 2019 - 16:19

Mise à jour :

Dimanche 13 Janvier 2019 - 16:20
© Christophe ARCHAMBAULT / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Le premier samedi des soldes –l'une des journées les plus importantes de l'année dans le commerce de détail– a été médiocre à Paris. Certains commerçants dénoncent l'impact des gilets jaunes, mais pas seulement.

Ce devait être l'un des plus gros samedis de l'année en termes d'affluence, et un jour stratégique pour les commerçants. Mais le premier samedi des soldes d'hiver 2019 a été un échec pour les détaillants, notamment à Paris, comme le rapporte le quotidien Le Parisien. En cause pour bon nombre de gérants du centre de la capitale: l'Acte 9 des gilets jaunes qui, s'il ne s'est pas traduit par des débordements graves ou des dégradations, nuirait au commerce.

"Les gilets jaunes sont passés tout à l’heure devant le magasin et on a dû empêcher les personnes de rentrer" explique ainsi une commerçante dans le quartier de l'Opéra. Evoquant le hurlement incessant des fourgons de police, un autre se désole: "L'environnement est devenu anxiogène, les gens préfèrent aller ailleurs". Conséquence, selon les différents commerçants interrogés, entre 40% et 50% d'activité en moins qu'un premier samedi des soldes d'hiver habituel.

Les commerçants parisiens évoquent aussi d'autres facteurs, parfois hétérogènes, pour expliquer une journée aussi morose: l'impact du e-commerce, la crainte du premier prélèvement à la source, ou tout simplement l'explosion mortelle dans une boulangerie rue de Trévise, en plein cœur de Paris.

Lire aussi - Soldes: des arnaques aussi en ligne

Dans d'autres grandes agglomérations, le mouvement des gilets jaunes a perturbé les soldes. Selon Le Maine libre, la journée a été compliquée au Mans où les commerçants ont baissé le rideau au passage des manifestants entre 13h et 15h quand ils n'avaient pas tout simplement vidé leur vitrine. Par contre, contrairement à certaines autres journées de manifestation notamment au mois de décembre, peu de commerces ont été dégradés sur l'ensemble du territoire.

Voir aussi:

Soldes: l'espoir d'un rattrapage, après les "gilets jaunes"

Soldes d'hiver 2019: cette arnaque légale qu'il faut éviter

Ce premier samedi des soldes a été très décevant à Paris.


Commentaires

-