Tamisier Environnement fait confiance à Valbio pour sa première unité de bio-méthanisation

Tamisier Environnement fait confiance à Valbio pour sa première unité de bio-méthanisation

Publié le :

Mardi 25 Avril 2017 - 14:51

Mise à jour :

Jeudi 27 Avril 2017 - 16:59
Les Frères Tamisier, premiers producteurs français de pommes biologiques, viennent d'inaugurer leur première unité de bio-méthanisation. L'entreprise pourra ainsi valoriser ses déchets et revendre l'énergie produite à EDF.
©Tamisier
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Des fruits, beaucoup de fruits. Et maintenant du gaz et de l’électricité, le tout avec les restes des fruits. Les Frères Tamisier, leaders français dans le secteur de la pomme bio et basés à l'Isle-sur-la-Sorgue (département du Vaucluse) ont inauguré le 6 avril, via leur société Tamisier Environnement, une unité de bio-méthanisation qui permet de valoriser ses déchets et de les transformer en énergie.

Le principe? L’entreprise souhaite utiliser la méthanisation pour récupérer le biogaz issu de la dégradation naturelle des déchets. L’unité récupère ensuite ce gaz qui est valorisé par combustion dans un moteur de cogénération produisant une électricité durable. Elle le revend enfin à EDF qui le réinjecte dans le réseau ENEDIS (ex-ERDF).

Et comme rien ne se perd, l’énergie thermique issue du refroidissement du moteur de cogénération permet, elle, de chauffer de nouvelles serres pour la production de fruits exotiques et d’assurer l’approvisionnement énergétique nécessaire à l’eau chaude des logements des employés saisonniers.

C’est un investissement conséquent -4,7 millions d’euros- consenti par les Frères Tamisier pour s’équiper de cette logistique où environnement et nouveaux débouchés ne font plus qu'un. L’entreprise a pu s’appuyer sur l’expertise de Valbio, filiale de Valgo (groupe E Square, qui détient également FranceSoir), spécialisé dans la conception, la construction et l’exploitation de solutions industrielles de traitement et de valorisation des sous-produits liquides et solides pour l’industrie agroalimentaire, l’agriculture et les collectivités.

Après plusieurs mois d’essai, l’entreprise est en mesure d’annoncer qu’elle pourra valoriser ses 10.000 tonnes de déchets annuels (qui produisent 900.000 Nm3 de biogaz) pour les transformer en 1,9 million de kWh à revendre à EDF. Elle récupère également 2 millions de kWh thermiques pour son usage interne, soit autant d’économies sur le plan financier, qui viendront rentabiliser l’investissement initial. Qui a dit qu’écologie ne pouvait pas rimer avec économie(s)?

L'entreprise leader français de la pomme biologique a fait confiance à la technologie de Valbio.


Commentaires

-