Taux individualisé de l'impôt pour le prélèvement à la source: le dispositif ne rencontre pas le succès

Boudé

Taux individualisé de l'impôt pour le prélèvement à la source: le dispositif ne rencontre pas le succès

Publié le :

Mardi 03 Juillet 2018 - 16:50

Mise à jour :

Mardi 03 Juillet 2018 - 16:54
Pour éviter qu'un employeur ne connaisse le niveau de revenu de votre foyer, il est possible demander un taux neutre. Mais le dispositif ne rencontre pour l'instant pas le succès escompté par les études d'opinion.
© JOEL SAGET / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La formule ne fait pas encore recette auprès des contribuables: le taux individualisé pour les impôts 2019 ne reporte pas pour le moment le succès escompté malgré ses avantages. Selon des données communiquées par Bercy lundi 2, seuls 7,6% de ceux qui ont déclaré en ligne leurs revenus –et qui se sont vus communiquer un taux d'imposition– ont opté pour ce mode de calcul de l'imposition dans le cadre du futur prélèvement à la source.

Le taux individualisé était pourtant l'une des innovations pour minorer l'un des principaux inconvénients du prélèvement à la source, la prise de connaissance par l'employeur (qui sera le collecteur) du revenu de votre ménage. Deux solutions ont donc été proposées, soit un taux individualisé donc (un couple est taxé chacun selon ses revenus, avec deux taux potentiellement différents) soit un taux neutre (un taux ne prenant pas en compte les revenus du ménage, avec une correction en fin d'année). Mais, malgré la méfiance d'une partie de l'opinion sur le prélèvement à la source, ces portes de sortie n'emballent guère les contribuables. Le taux neutre n'affiche même qu'un très faible 1,3%.

Voir aussi: Impôts - Prélèvement à la source: les employeurs à domicile toucheront un chèque dès janvier

Rien n'indique cependant que le taux de contribuables optant pour ce système restera aussi faible. Les contribuables ont en effet jusqu'au 15 septembre pour choisir leur mode d'imposition pour l'année 2019. Selon un sondage Harris Interactive pour le cabinet de consultants Yce Partners, 49% des Français souhaiteraient opter pour le taux individualisé. Un souhait qui, visiblement, ne passe pas le stade du déclaratif.

Le taux individualisé ne rencontre pas le succès escompté.

Commentaires

-