Taxe d'habitation: pourquoi augmente-t-elle finalement pour certains

Taxe d'habitation: pourquoi augmente-t-elle finalement pour certains

Publié le :

Vendredi 12 Octobre 2018 - 10:07

Mise à jour :

Vendredi 12 Octobre 2018 - 10:26
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Cette année, 80% des contribuables bénéficient d'une réduction de 30% sur le montant de leur taxe d'habitation. Mais de nombreuses communes ont décidé de compenser cette baisse. La facture va donc augmenter pour certains.

C'est une mesure phare d'Emmanuel Macron qui fait notamment office d'argument massue face aux critiques sur les hausses d'impôts. A l'heure où les Français reçoivent leur taxe d'habitation, 80% d'entre eux vont découvrir qu'ils bénéficient d'une baisse de 30%. Mais pour certains la facture sera tout de même plus élevée.

En effet, cette réforme est aussi symptomatique de la baisse des revenus des collectivités locales. Nombre d'entre elles auraient donc décidé d'anticiper ces pertes par une hausse préventive, d'autant plus que la taxe d'habitation a vocation à disparaître.

Car si le gouvernement peut décider une baisse de 30%, le montant de la taxe d'habitation est en revanche fixé par les collectivités locales. C'est d'ailleurs ce caractère jugé arbitraire ou inégalitaire qui a servi de justification à sa suppression. En supprimant certains abattements ou en jouant sur les taux, les communes ont donc la possibilité de faire grimper la note finale.

Voir: Impôt - Ce que cache le projet de disparition totale de la taxe d'habitation, voulue par Emmanuel Macron

Selon un rapport parlementaire publié cet été et exhumé par Le Parisien, ce sont au moins 5.680 communes qui ont ainsi augmenté leur taux d’imposition en 2018. Il s'agirait presque exclusivement de petites villes à en croire le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin. Selon lui "seules 55 communes de plus de 10.000 habitants ont voté des augmentations de taxe d'habitation".

Le calcul de la taxe d'habitation étant complexe et dépendant notamment de la valeur locative de chaque bien, cela ne signifie pas que tous les habitants de ces villes paieront plus, mais qu'ils sont susceptibles de payer plus malgré les 30% de remise.

Une stratégie qui illustre la crainte des collectivités territoriales de voir leurs revenus baisser, alors qu'Emmanuel Macron leur a demandé 13 milliards d'euros d'économie sur le quinquennat. Le chef de l'Etat avait assuré que le manque à gagner issu de la suppression de la taxe d'habitation serait compenser par l'Etat. "Les maires conserveront leurs pleins pouvoirs de taux, avec un principe: que les éventuelles augmentations ne seront pas prises en charge par l'Etat mais par les contribuables", avait-il expliqué durant la campagne présidentielle.

Lire aussi:

Taxe d'habitation: pourquoi sa disparition pourrait faire flamber les loyers

La taxe d'habitation est susceptible d'augmenter dans certaines communes.


Commentaires

-