Taxe d'habitation: pourquoi a-t-elle grimpé à Paris?

Taxe d'habitation: pourquoi a-t-elle grimpé à Paris?

Publié le :

Jeudi 25 Octobre 2018 - 17:03

Mise à jour :

Jeudi 25 Octobre 2018 - 17:19
© GERARD JULIEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La taxe d'habitation, censée baisser cette année pour 80% des ménages, a augmenté pour de nombreux contribuables parisiens dont la situation n'a pas changé. En cause: la stratégie de l'administration fiscale qui réévalue "en douce" les valeurs locatives des logements parisiens, base de l'imposition.

La perplexité était de mise chez les contribuables parisiens. On leur annonçait une baisse de la taxe d'habitation, comme promis par l'exécutif pour 80% des contribuables (à hauteur d'un tiers environ), et ils ont eu la désagréable surprise de constater que la note avait monté, toute chose égale par ailleurs (même logement, même situation familiale, pas de travaux).

Comment expliquer ces hausses? Selon une information du Figaro, la réponse est à chercher du côté d'une pratique que l'administration fiscale opère "en douce" à Paris (et visiblement dans quelques grandes agglomérations): la revalorisation au cas par cas des bases locatives servant d'assiette pour l'impôt local.

"Les services mettent à jour les valeurs locatives au fil de l'eau, en fonction des données qui sont portées à leur connaissance", explique au journal la Direction générale des finances publiques (DGFiP). La Mairie de Paris, de son côté, nie participer au processus qui vise à remettre sur la table la valorisation des logements qui n'a quasiment pas été retouchée depuis les années 1970. Forcément, en 40 ans, la pierre parisienne a pris de la valeur face à la pression de la demande et la faiblesse de l'offre (et l'amélioration globale de la qualité des logements) ce qui augmente mécaniquement le montant à payer même quand le taux, lui, reste inchangé.

Voir aussi - Taxe d'habitation: Darmanin nie toute stigmatisation des maires

L'administration fiscale essaie de la sorte d'éviter la vaste réforme qui serait nécessaire pour rendre la taxe d'habitation plus en phase avec la réalité: un vaste plan de réévaluation de l'ensemble des valeurs locatives. Un projet a été mis au point en 2011 pour lancer cette vaste remise à plat fiscale qui aurait pour conséquence de faire flamber la note pour certains contribuables, notamment ceux qui habitent dans le l'ancien –des biens dont la valeur locative était faible en 1970 et qui ont été rénovés donc valorisés. Un risque bien trop grand d'un point de vue politique que l'administration fiscale essaie aujourd'hui de désamorcer en appliquant la mesure par petites touches.

Lire aussi:

Taxe d'habitation: "55 communes de plus de 10.000 habitants" ont voté des augmentations

Taxe d'habitation pour les résidences secondaires, l'usine à gaz se prépare

La taxe d'habitation a grimpé pour certains contribuables à Paris.

Commentaires

-