Télévision: le marché français en chute libre par rapport à 2016

Recul inédit

Télévision: le marché français en chute libre par rapport à 2016

Publié le :

Mardi 12 Septembre 2017 - 18:03

Mise à jour :

Mardi 12 Septembre 2017 - 18:13
Sur les six premiers mois de 2017, il s'est vendu 46% de téléviseurs de moins par rapport à la même période en 2016. Différents facteurs expliquent cette chute: comme le passage à la TNT HD (au printemps 2016) qui a forcé certains foyers à se ré-équiper, ou encore l'évolution des autres technologiques (tablettes, smartphones…).
© JUNG YEON-JE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'année 2016 a été une grande année pour les ventes de télévision en France. Plus de 3,9 millions de téléviseurs ont été vendus. L'Euro de football a incité les consommateurs à se ré-équiper pour mieux vivre la compétition. Le passage à la TNT HD a aussi eu un effet positif sur les chiffres. Sans événement médiatique majeur en 2017, il fallait donc s'attendre à une chute du marché français. Et elle est très sévère.

Selon une étude de l'institut GfK révélée par Les Echos, à peine deux millions de téléviseurs ont été vendus sur les six premiers mois de l'année 2017, c'est quasiment moitié moins par rapport à la même période en 2016 (46% exactement).

"On ne pensait pas que cela prendrait de telles proportions. Les grandes marques ont dégainé des offres de remboursement (ODR) conséquentes pour essayer de limiter la casse, mais les distributeurs ont encore des stocks de début d'année et ne vont pas se réapprovisionner de sitôt", a ainsi confié dans Les Echos un professionnel du métier.

En effet, pour éviter un contrecoup trop violent sur toute l'année, certaines marques ont décidé de casser les prix ou proposent, comment Samsung, LG et Panasonic, jusqu'à 500 euros de rabais sur l'achat d'un téléviseur haut de gamme. Sony a aussi décidé de taper très fort sur son offre de remboursement, avec 15% rendus sur la valeur du téléviseur acheté

Pour Michael Mathieu, directeur des marchés de l'image et des télécoms chez GfK, rien de bien alarmant: "On accuse un gros contrecoup, mais seulement un peu plus dur que prévu. Il devrait s'écouler 4,9 millions de téléviseurs cette année, environ 150.000 de moins que ce que nous pensions initialement. (…) Le marché se stabilise. On retourne à 5 millions de pièces par an, de manière assez logique".

Cette chute des ventes des téléviseurs est aussi à mettre en perspective avec la progression des marchés des smartphones, tablettes et PC, qui permettent de nos jours de pouvoir regarder facilement n'importe quel programme en direct ou en replay.

Pour amortir la chute des ventes, certaines marques, dont Samsung, ont décidé de casser les prix ou de rembourser jusqu'à 500 euros pour l'achat d'un téléviseur haut de gamme.

Commentaires

-