Une nouvelle aide à l'achat de voiture pour les plus faibles revenus?

Une nouvelle aide à l'achat de voiture pour les plus faibles revenus?

Publié le :

Lundi 20 Mai 2019 - 11:16

Mise à jour :

Lundi 20 Mai 2019 - 11:23
© FRANCOIS NASCIMBENI / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Selon "Les Echos", le gouvernement plancherait actuellement sur une nouvelle forme d'aide à l'achat de véhicules peu polluants. Elle devrait permettre aux ménages les moins aisés de s'offrir des voitures neuves ou récentes, ce que les primes actuelles peinent à réaliser.

La grogne contre la hausse des prix des carburants à l'origine de la crise des Gilets jaunes avait mis en lumière l'impact du coût de transport pour les ménages à faible revenus. Le débat qui s'en est suivi a confirmé que les primes à l'achat de véhicules peu polluant n'étaient pas toujours adaptées à cette problématique, souvent liée à la question de l'emploi pour ceux vivant en zone rurale ou le trajet domicile-travail représente un budget non négligeable.

La fameuse prime à la conversion impose en effet que le véhicule acheté (hors véhicule électrique) ait un taux d'émission de CO2 "inférieur ou égal à 122 g/km, classé Crit'Air 1" si l'acheteur appartient à un foyer imposable, Crit'Air 1 ou 2 s'il s'agit d'un foyer non imposable.

Voir: Les voitures neuves n'ont plus la cote

Pour un foyer non imposable, l'aide peut atteindre avec un bonus les 11.000 euros avec cependant des conditions restrictives. Pour les autres ménages, le montant varie entre 1.000 et 2.500 euros.

Pour les ménages modestes, le restant à payer sur une voiture neuve ou récente reste donc souvent trop important et la prime peu adaptée.

Selon les informations des Echos, le gouvernement plancherait donc actuellement sur une nouvelle forme d'aide pour que ces ménages puissent acquérir des véhicules moins polluants. Les détails sont encore assez flous, mais il s'agirait d'une offre de microcrédit généralisée à l'ensemble des constructeurs.

L'inspiration aurait été trouvée chez l'organisme de "social business" Entreprise et pauvreté qui avait déjà mis en place des partenariats avec Renault ou divers garagistes. "Depuis juin 2016, 400 Dacia Sandero neuves d'une valeur faciale de 7.990 euros ont ainsi été distribuées en location longue durée, avec un microcrédit (via l'Adie ou le réseau des Caisses d'Epargne) et une option d'achat", rapporte le quotidien.

Lire aussi:

Voitures électriques: vraiment plus chères et moins polluantes?

Louer plutôt qu'acheter sa voiture? Les constructeurs se frottent les mains

Le gouvernement plancherait sur une nouvelle aide à l'achat de voitures peu polluantes.

Commentaires

-