Vin: l'Italie en passe de devenir le premier producteur mondial

Vin: l'Italie en passe de devenir le premier producteur mondial

Publié le :

Mercredi 07 Octobre 2015 - 14:53

Mise à jour :

Vendredi 09 Octobre 2015 - 15:01
Cette année, la France ne devrait plus être le premier pays producteur de vin au monde. Faute d'un plus grand rendement, le pays, impacté par les conditions météorologiques, serait devancé par l'Italie dont la production a fait un bond de 13%.
©Jeff Kubina/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Après avoir retrouvé son rang de premier producteur de vin de la planète l’an dernier, la France devrait être rétrogradée à la seconde place cette année, selon les estimations présentées par la Commission européenne et relayées par Les Echos et Le Monde. Avec une production estimée à 50,4 millions d’hectolitres pour la période 2015-2016 (+13%), l'Italie devancerait donc l'Hexagone dont la production a baissé de 1% cette année (46,4 millions d'hectolitres).

Quand à l'Espagne, elle se retrouverait sur la troisième marche du podium avec 42 millions d'hectolitres. Suivraient  l'Allemagne et le Portugal pour une production européenne totale estimée à plus de 170 millions d'hectolitres.

Sans grande surprise, l'Italie et la France se retrouvent encore une fois à se disputer la première place de ce classement. Et comme d'habitude, c'est la météo qui change la donne. Cette année, les producteurs français auraient ainsi particulèrement souffert de la sécheresse qui a affecté les vendanges.

Même si l'année 2015 s'annonce comme étant un grand millésime, la période de sécheresse pendant l'été en France, largement à l'origine de ce renversement de tendance, a fait chuter les rendements comme dans le Beaujolais (-25%) et en Bourgogne (-11%). A l'inverse, les producteurs italiens ont bénéficié d'une météo plus clémente cette année, après un cru 2014 particulièrement défavorable. 

Malgré ces chiffres en baisse, la qualité devrait être au rendez-vous. "On va avoir une récolte (...) qui se situe sur la moyenne quinquennale (...) Ce sera un bon millésime" avait déclaré cet été sur France Inter, le président du Conseil vin de France Agrimer, Jérôme Despey avant d'ajouter: "il y a une maturité optimale avec une vinification qui devrait être prometteuse".

 

La France devrait céder à l'Italie son titre de premier producteur de vin.


Commentaires

-