Vivendi va racheter les parts d'Havas détenues par Bolloré, donnant naissance à un géant médias/publicité

Vivendi va racheter les parts d'Havas détenues par Bolloré, donnant naissance à un géant médias/publicité

Publié le :

Vendredi 12 Mai 2017 - 11:11

Mise à jour :

Vendredi 12 Mai 2017 - 11:40
© ERIC PIERMONT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

C'est un groupe gigantesque et patrimonial qu'est en train de créer Vincent Bolloré en intégrant Havas à Vivendi dont il détient à 20,6%, . Le tout donne naissance à un géant des médias et de la publicité pour aller concurrencer SFR.

BOURSE - Difficile de ne pas y voir une réponse de Vincent Bolloré à l'annonce par SFR du rachat des droits de la Ligue des Champions, au nez et à la barbe du groupe Canal+. Le groupe Vivendi (propriété à 20,6% du groupe Bolloré) va proposer au groupe Bolloré (possédé à 100% par son propriétaire éponyme) de lui racheter les 60% qu’il détient dans le capital d’Havas. Le montant qui sera versé par action sera de 9,25 euros, soit un gain de 9% par rapport au tarif du marché. Havas, agence de publicité, deviendra donc une activité intégrée du groupe Vivendi (dont Vincent Bolloré est président du Conseil de surveillance).

L'acquéreur ne procédera à aucune cession pour financer l'opération et puisera dans ses 4 milliards d'euros de cash disponible. Le dirigeant d'Havas ne changera pas non plus, et pour cause, il s'agit de… Yannick Bolloré, le propre fils de Vincent Bolloré. Il est d'ailleurs pressenti pour succéder à terme à son père à la tête de la holding qui est le principal actionnaire de Vivendi, et qui va donc entièrement contrôler Havas. La boucle serait bouclée.

L'opération va également faire naître un nouveau géant qui permettra de mieux cibler les clients des contenus culturels proposés par le groupe Vivendi, en utilisant l'expertise d'Havas. Ce sera d'ailleurs un retour aux sources pour Havas qui a détenu des actifs dans ls médias et a été à l'origine de la première agence de presse créée en France.

Cette alliance va en tout cas accoucher d'un géant qui combinera les actifs de Vivendi, qui compte 22.600 salariés pour un chiffre d'affaires de 10,8 milliards d'euros en 2016, avec les 20.000 employés d'Havas qui affichait un chiffre d'affaires de 2,3 milliards l'an dernier.

Vincent Bolloré a initié le rachat d'Havas dirigé par son fils.


Commentaires

-