Alimentation: le géant suisse Nestlé va réduire de 40% le sucre dans ses friandises grâce à un "ingrédient naturel"

Alimentation: le géant suisse Nestlé va réduire de 40% le sucre dans ses friandises grâce à un "ingrédient naturel"

Publié le :

Vendredi 02 Décembre 2016 - 07:38

Mise à jour :

Vendredi 02 Décembre 2016 - 07:39
©Denis Balibouse/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le géant suisse de l'agroalimentaire promet que ses confiseries seront prochainement moins sucrées. L'entreprise annonce avoir découvert un nouveau procédé de fabrication qui permet d'obtenir le même goût en allégeant ses produits.

C’est une bonne nouvelle pour la nutrition, mais qui en dit long sur ce que contiennent bon nombre de barres chocolatées et autres sucreries. Le géant suisse de l’agroalimentaire Nestlé vient d’annoncer en effet que ses confiseries contiendront moins de sucres grâce à un changement dans le process de fabrication de ses produits, qui inondent les rayons et les distributeurs automatiques du monde entier.

"Nos scientifiques ont découvert une manière complètement nouvelle d'utiliser un ingrédient naturel traditionnel" annonce le groupe basé à Vevey dans un communiqué. Et le chiffre n’a rien d’anecdotique : l’entreprise promet la bagatelle de 40% de sucre en moins.

Quid du goût? Les scientifiques de l’entreprise assurent qu’il restera inchangé (comprenez toujours aussi sucré…) car la technique repose sur l’usage de ce fameux "ingrédient naturel" pour modifier la structure du sucre afin d’en mettre moins dans le chocolat, mais avec une sensation gustative similaire.

Inutile cependant de se précipiter sur les douceurs proposées par la firme. Le procédé devra d’abord être breveté et ne sera utilisé sur les chaînes de production des Kit Kat, Lion, Nuts et autres Smarties qu’à partir de 2018. Et l’entreprise n’a d’ailleurs pas communiqué précisément la liste des produits qui seront concernés. Et Nestlé n’a –bien entendu– laisser filtrer aucune information sur la nature précise de cet ingrédient mystérieux qui aurait le pouvoir de réduire de presque moitié le niveau de sucre à injecter dans les friandises.

 

Le géant suisse annonce lancer le nouveau procédé en 2018.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:


Commentaires

-