Royaume-Uni: le traditionnel petit-déjeuner anglais pourrait souffrir du Brexit

Royaume-Uni: le traditionnel petit-déjeuner anglais pourrait souffrir du Brexit

Publié le :

Mercredi 12 Juillet 2017 - 11:03

Mise à jour :

Mercredi 12 Juillet 2017 - 11:12
Le "breakfast", petit-déjeuner en anglais, pourrait bientôt créer des problèmes dans le budget quotidien des familles britanniques. Selon une récente étude, les prix des saucisses de porc, haricots blancs et autres, qui composent le repas, pourraient flamber, principalement à cause du coût à l'importation.
©Capture d'écran Twitter
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le petit-déjeuner des Anglais pourrait bientôt devenir plus salé sur l'addition que dans l'assiette. Le cabinet d'audit et de conseil KPMG a publié lundi 10 une étude pour montrer aux Britanniques les conséquences que le Brexit pourrait avoir au quotidien.

Les économistes ont ainsi calculé le prix de chaque aliment qui compose le célèbre "breakfast", des fameuses saucisses de porc aux haricots blancs à la sauce tomate, en passant par l'inévitable bacon, en y appliquant la hausse due à un éventuel "hard" ("dur") Brexit, si un accord de libre-échange après la sortie de l'UE n'est pas négocié.

Le prix de l'assiette complète pourrait ainsi bondir de près de 13%, et ce dès mars 2019 (date officielle du Brexit), principalement à cause du coût de l'importation, qui concerne beaucoup de produits. Ainsi, le panier de courses (uniquement pour les produits du petit-déjeuner) qui était de 23,59 livres (soit environ 26,5 euros) passerait à 26,61 (près de 30 euros au taux de change actuel: 1€=1,12£).

Certains produits seraient plus impactés que d'autres. Par exemple, le jus d'orange, qui vient principalement d'Espagne, actuellement à 0,79 livre le litre (prix moyen), soit 0,88 euro, passerait à 0,93 livre (plus d'un euro) avec les 34% d'augmentation calculés par KPMG. Le beurre, en provenance de plusieurs pays d'Europe, devrait subir une hausse de 25% et passer de 3,25 livres à 4,08 (soit 4,57 euros les 500g). Le bacon, lui importé en grande quantité du Danemark, coûterait après le Brexit 2,18 livres (2,44 euros) contre 2£ avant (2,24 euros). A noter tout de même que le lait, les œufs et le pain, 100% britannique, ne devraient souffrir d'aucune augmentation (si ce n'est celle interne au pays).

Le prix du petit-déjeuner anglais pourrait augmenter de 12,8% après le Brexit.


Commentaires

-