Barbie en crise: Mattel annonce des milliers de suppressions de postes

Mauvaise passe

Barbie en crise: Mattel annonce des milliers de suppressions de postes

Publié le :

Jeudi 26 Juillet 2018 - 20:31

Mise à jour :

Jeudi 26 Juillet 2018 - 20:35
La poupée Barbie ne fait plus recette. Son fabriquant Mattel vient d'annoncer 2.200 suppressions de postes et peine à se remettre d'une série de revers.
©Shoot the doll/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

C'est la crise dans le monde rose poudré et glamour de la poupée Barbie. Le fabriquant du célèbre jouet, Mattel, vient d'annoncer un vaste plan de suppression de postes avec pas moins de 2.200 emplois qui vont disparaître dans le monde entier.

L'entreprise n'a pour l'instant pas détaillé le détail exact des suppressions, mais les services administratifs devraient notamment payer un lourd tribut, parmi les 35.000 salariés du groupe L'enseigne se sépare également de plusieurs usines de production au Mexique.

La société américaine Mattel est victime de deux phénomènes. Le premier est la banqueroute du distributeur de jouets Toys'R'US. La société détaillante était en effet à l'origine de 11% des ventes de Mattel. Le contrecoup pour la société d'El Segundo en Californie s'est donc avéré redoutable et cette dernière ne s'en est visiblement pas remis.

Lire aussi: Une Barbie ingénieure en robotique pour inspirer des vocations

Mais c'est ce sont aussi ses résultats généraux dans le marché du jouet qui sont la cause de cette cure d'amaigrissement forcée. Au printemps dernier Mattel a vu ainsi partir son quatrième dirigeant en quatre ans, incapable de redresser la barre après une perte nette au deuxième trimestre 2018 de 240,9 millions de dollars contre "seulement" 56,1 millions en 2017 sur la même période.

Si Barbie n'est évidemment pas la seule marque exploitée par Mattel, la poupée emblématique est le symbole des difficultés de l'entreprise. Longtemps poules aux œufs d'or de l'enseigne (elle représente encore environ 15% du chiffre d'affaires du groupe), la célèbre figurine survalorisant une certaine idée de la féminité, et créée en 1959, peine à s'adapter aux nouveaux goûts des jeunes consommateurs et consommatrices. Nouvelles couleurs de peau, mensurations plus réalistes, poupées représentant des femmes émancipées professionnellement, rien n'y fait… Et Barbie ne peut qu'assister impuissante à la montée de ses rivales, comme notamment la poupée "Elsa" issue de l'univers de La Reine des neiges, et fabriquée par la société Hasbro, l'un des concurrents majeurs de Mattel.

Lire aussi:

Barbie fait une poupée à l'effigie de Frida Kahlo, ses descendants disent non

Barbie: une poupée voilée, en l'honneur d'Ibtihaj Muhammad, bientôt disponible

Barbie est en déclin et Mattel ne parvient pas à redresser la barre.

Commentaires

-