Bitcoin: malgré la hausse, de nombreux épargnants préfèrent ne pas vendre

Bitcoin: malgré la hausse, de nombreux épargnants préfèrent ne pas vendre

Publié le :

Lundi 01 Juillet 2019 - 17:48

Mise à jour :

Lundi 01 Juillet 2019 - 18:11
© JACK GUEZ / AFP/Archives
PARTAGER :
-A +A

Selon un centre de rechreche indépendant américain, une part non négligeable des détenteurs de bitcoins ne cherchent pas à les vendre, même lorsque le cours varie fortement à la hausse. Un comportement contre-intuitif qui rappelle que le bitcoin reste un actif difficile à appréhender pour un simple épargnant.

C'est un actif financier a priori particulièrement volatile, dont la courbe de "cotation" (bien que non officielle) sur le marché fait la sinusoïdale. Et pourtant, il s'avère bien moins volatile qu'il n'y paraît. Selon un rapport publié par le centre de recherche indépendant Delphi Digital (voir ici), la plupart des vendeurs actuels de bitcoins, dont le cours a grimpé de 220% depuis janvier, sont en fait des acquéreurs récents (trois à six mois environ). A l'inverse, de nombreux acheteurs de bitcoins ne bougent pas d'un pouce de leur position, malgré les variations de l'actif, ce qui constitue en soi une anomalie.

Selon le centre de recherche, 60% du total des bitcoin actuellement en circulation (environ 165 milliards de dollars selon les estimations) n'ont pas changé de main en un an, malgré l'explosion du cours. Et ce sont même 21,5% de l'ensemble des bitcoins qui n'ont pas été l'objet de la moindre transaction sur les cinq dernières années.

En 2013, le bitcoin a connu de premières fortes variations, avec un cours entre 20 dollars et 200 dollars au plus fort de l'année. Fin 2017, le bitcoin avait atteint un montant record de 18.000 dollars l'unité, avant de commencer à décroître. Mais même ce chiffre correspondant à 90 fois le montant le plus élevé de 2013 n'a pas convaincu les investisseurs "historiques".

Lire aussi: Le bitcoin, valeur refuge face aux tensions commerciales? L'hypothèse divise

Comment comprendre un tel comportement de la part des épargnants? Une partie de la réponse se trouve dans une autre caractéristique du bitcoin: sa très forte concentration. Selon des données de BitInfoCharts en 2018 (voir ici), sur 11 millions de détenteurs de bitcoins à cette date, 1.000 en détenaient 35,40%. Et les 10 premiers détenaient à eux seuls 5,96%.

Ce sont donc en partie ces gros épargnants, virtuellement multimilliardaires, qui ne vendent pas leurs actifs. Pourquoi? La réponse est difficile à affirmer avec certitude mais rappelle le danger de ce marché pour les petits épargnants: une vente massive de bitcoins lorsque le cours aura atteint un certain niveau pourrait provoquer un effondrement de la monnaie et la ruine des petits porteurs.

Voir aussi:

La Chine veut interdire le minage de Bitcoin, le cours en danger?

Le baron déchu du bitcoin ne retourne pas en prison au Japon

De nombreux épargnants préfèrent garder leurs bitcoins malgré la hausse du cours.

Commentaires

-