Cannabis: interdit de consommer mais pas d'investir, le secteur s'annonce prometteur

Cannabis: interdit de consommer mais pas d'investir, le secteur s'annonce prometteur

Publié le :

Mardi 30 Janvier 2018 - 12:47

Mise à jour :

Mardi 30 Janvier 2018 - 12:57
© Fabrice COFFRINI / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La banque d'affaires Bryan, Garnier & Co a publié une étude sur le développement possible du marché (officiel) du cannabis dans monde. Le mouvement de légalisation créé de nouvelles opportunités dans lesquelles les épargnants peuvent s'engouffrer.

Si le cannabis n'est toujours pas légalisé en France et que sa détention ou sa consommation vous expose (théoriquement…) à des poursuites pénales, rien ne vous interdit d'investir dans ce secteur d'activité dans les pays où il est légal. Ou, plus précisément, de placer une partie de votre épargne sur des titres d'entreprises exploitant la plante.

Selon un rapport de la banque d'affaires Bryan, Garnier & Co publié en janvier, le marché mondial légalisé (donc ouvert à l'investissement) pourrait représenter 140 milliards de dollars en 2027 contre "seulement" 12 milliards en 2017. Soit une croissance multipliée par 12 en 10 ans. Croissance "officielle" faut-il le rappeler, car la banque estime que le marché réel du cannabis représente aujourd'hui 177 milliards de dollars, donc que pas moins de 93% du marché est encore occulte.

Lire aussi: Le cannabis, un produit vraiment bio?

Il n'y a pour l'instant que 25 pays qui ont légalisé le produit soit pour des usages médicaux, soit pour des usages récréatifs. Et parmi eux le Canada et les Etats-Unis (neuf Etats autorisent la consommation récréative) qui sont, sans surprise, à la pointe pour les entreprises exploitantes et les produits financiers liés à ce marché.

Bryan, Garnier & Co vous suggère en effet de s'intéresser soit à des sociétés grossistes ou détaillantes (avec trois sociétés canadiennes ayant pris une certaine avance dans le marché: Canopy Growth, Aurora Cannabis, Aphria), soit des entreprises des biotechs qui œuvrent en partie sur le cannabis, soit sur les sociétés qui commercialisent les accessoires accompagnant la consommation.

Aller plus loin: Cannabis: l'exception française du "tout répressif" 

En tout pas moins de 200 entreprises cotées peuvent vous permettre de placer une partie de votre épargne. Aux Etats-Unis, il existe même quatre trackers (ETF) dédiés à ce secteur de marché dont les noms sont évocateurs: Horizons Marijuana Life Sciences Index ETF, ETFMG Alternative Harvest ETF, Junior Marijuana Growers Index ETF et The Marijuana ETF.

Si les perspectives sur ce secteur sont encore loin d'être visibles avec certitude, le cannabis s'annonce comme le futur paradoxe pour l'investisseur français: vous pourriez encaisser des gains en épargnant… que vous perdriez en amendes en consommant!

Le marché du cannabis légal va être multiplié par 12 en une décennie selon la banque.


Commentaires

-