En cas de Brexit dur, Londres promet une baisse massive des droits de douane

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

En cas de Brexit dur, Londres promet une baisse massive des droits de douane

Publié le 13/03/2019 à 15:48 - Mise à jour à 16:04
© Oli SCARFF / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Alors que la perspective d'un Brexit sans accord n'a jamais semblé aussi réaliste, Londres a annoncé que, dans cette hypothèse, le pays exempterait 87% de ses importations de droits de douane pour éviter un choc économique.

Cela ressemble à un plan de la dernière chance, un peu à la hâte, pour éviter une catastrophe économique en cas de Brexit "dur", autrement dit sans accord économique encadrant la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Le gouvernement britannique a annoncé ce mercredi 13 qu'en cas de Brexit sans accord –une hypothèse de plus en plus probable– les droits de douanes sur 87% des importations britanniques seront purement et simplement supprimés, au moins pendant 12 mois.

Le secrétaire d'Etat à la Politique commerciale, George Hollingbery, a confirmé qu'hormis pour "les industries les plus sensibles", les droits de douanes seraient supprimés. Les secteurs qui resteraient soumis à une taxation des importations seraient principalement dans le domaine agricole: bœuf, porc, agneau, volaille ou produits laitiers notamment.

Le gouvernement a également indiqué que le régime resterait inchangé pour les pays avec lequel le Royaume-Uni a déjà un accord de libre-échange, ainsi que 70 Etats pour lesquels Londres avait déjà mis en place des facilités d'accès à son marché.

Autre annonce: les douaniers britanniques n'effectueront pas de contrôle sur les biens qui rentrent dans le pays en passant par la frontière nord-irlandaise. La situation en cas de Brexit sur cette ligne qui sépare l'Irlande (membre de l'UE) et l'Irlande du Nord (qui fait partie du Royaume-Uni et va donc sortir de l'UE) était un point de tension dans les négociations entre Bruxelles et Londres.

Lire aussi - Brexit: les députés votent sur un "no deal", le pays "au bord du précipice"

Cette annonce vise à assurer qu'en cas de Brexit dur, a fortiori si la date du 29 mars est maintenue, l'économie anglaise ne connaîtrait pas une envolée des prix en voyant des taxes renchérir le coût des importations, ou pire encore: un effondrement des exportations fabriquées avec des pièces importées et taxées, rendant la production britannique moins compétitive.

Mardi 12, les députés britanniques ont largement rejeté le second accord négocié par Theresa May avec l'Union européenne. Ce mercredi 13, ces mêmes députés doivent voter sur la possibilité de sortir de l'UE sans le moindre accord. Si la réponse est positive, la crainte de voir un Brexit "dur" devenir réalité à la fin du mois ne ferait quasiment plus de doute.  

Voir aussi:

Dans l'extrême nord de l'Angleterre, espoirs d'un "no deal" sur le Brexit

Le Brexit est mort!”: joie devant le Parlement après le rejet de l’accord

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Londres se prépare au risque d'un Brexit "dur" et annonce la baisse des droits de douane.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-