Pour Jamie Dimon, le patron de la banque JPMorgan, le bitcoin est une "escroquerie"

Mise en garde

Pour Jamie Dimon, le patron de la banque JPMorgan, le bitcoin est une "escroquerie"

Publié le :

Mercredi 13 Septembre 2017 - 10:58

Mise à jour :

Jeudi 14 Septembre 2017 - 11:38
Selon le PDG de la banque JPMorgan Chase & Co, Jamie Dimon, le bitcoin est une "escroquerie". Il a estimé mardi, lors d'une conférence à New York, que cette monnaie virtuelle, qui sert pour les transactions en ligne, "finira par exploser" dans les années à venir.
©Karen Bleier/AFP
PARTAGER :

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Dangereux pour certains, vertueux pour d'autres, le bitcoin ne cesse de faire parler. Et c'est une nouvelle fois le cas. En effet, lors d'une conférence à New York mardi 12, Jamie Dimon, le PDG de l'entreprise JPMorgan Chase & Co, a fait part de ses aprioris sur cette monnaie virtuelle. Elle "ne va pas marcher. C'est une escroquerie. On ne peut pas avoir un système où des gens créent une monnaie avec du vent et penser que les gens qui l'achètent sont vraiment malins", a déclaré le patron de banque cité par Les Echos.

Pour lui, il est tout simplement impensable que ses traders puissent échanger la crypto-monnaie. "Je les licencierais à la seconde. Pour deux raisons: c'est contre les règles et ils sont stupides et les deux sont dangereux", a-t-il prévenu. Et bien que la valeur du bitcoin ne cesse d'augmenter (à plus de 4.500 dollars au 1er septembre), il estime qu'elle finira pas disparaître dans les années à venir. "C'est un marché limité, pire que les bulbes de tulipe", a-t-il expliqué mettant en garde les acheteurs: "peut-être que ça montera à 20.000 dollars avant que cela n'arrive, mais cela finira par exploser".

Il a toutefois reconnu l'intérêt de la blockchain,"une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle". Mais le banquier ne se fait pas de faux espoirs. Selon lui, son usage au quotidien "ne se fera pas du jour au lendemain".

Pour rappel, le bitcoin est une monnaie virtuelle créée en 2009 qui sert pour les transactions en ligne. Selon ses partisans, il présente plusieurs avantages, notamment celui d'être indépendant du système financier: il n'est donc pas soumis au contrôle d'autorités monétaires. Seulement voilà, il est également largement décrié pour ces mêmes raisons. Ainsi, en raison de l'absence de  régulation, de contrôle et de gouvernance, de nombreux investisseurs ne veulent pas s'y risquer.  

De plus, le bitcoin est souvent considéré comme la monnaie du "dark web" et des trafics sur Internet. "Si vous étiez au Venezuela ou en Equateur ou en Corée du nord (...) ou si vous êtes un trafiquant de drogue, un assassin ou quelque chose de ce genre, vous préféreriez sans doute le bitcoin aux dollars américains", a dit Jamie Dimon.

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

Souvent considéré comme la monnaie du "dark web" et des trafics sur Internet, le bitcoin a déjà fait couler beaucoup d'encre.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:


Commentaires

-